Connect with us

Divertissement

New York : Il achète 300 iPhone et se fait braquer à peine sorti de l’Apple Store

Published

on

Il y a parfois des moments où, tout en condamnant évidemment les agissements criminels, on a de la peine à ne pas se dire qu’une personne volée se trouve dans une situation cocasse. C’est le cas de ce New-Yorkais de 27 ans à qui ont été dérobés 125 iPhone… d’un coup.

Petit test à ne pas réaliser chez vous. Comment vous assurer que les rues de votre ville sont sûres ? Certains laisseront négligemment tomber un billet de cinq euros de leur poche et attendront de voir si un passant réagi. D’autres voient plus grand. Peut-être un peu trop grand.

C’est ainsi le cas de ce jeune homme de 27 ans, qui, en début de semaine, s’est rendu dans l’Apple Store de la 5e Avenue à New York, un des plus célèbres au monde. Il y a acheté 300 iPhone 13 (vendus à partir de 699 dollars l’unité sans abonnement ou échange), puis il est sorti du magasin pour se rendre à sa voiture avec trois sacs contenant ses achats.

Lire Aussi  Egypte: Le Portugais Rui Vitoria nommé nouveau sélectionneur

C’est ce moment-là qu’une voiture s’est arrêtée à sa hauteur et que deux hommes lui ont demandé de lui donner les sacs et leur contenu. Le jeune homme n’a pas voulu obéir, s’en est donc suivi une bagarre, qui s’est soldée par quelques coups de poings au visage et des voleurs qui se sont échappés avec un des sacs qui contenaient 125 iPhone, pour une valeur estimée de 95 000 dollars.

Selon la police de New York, l’acheteur n’a pas été sérieusement blessé, et s’en sort finalement avec plus de peur que de mal et 125 iPhone de moins que prévu.

S’assurer que les rues de sa ville soient vraiment sûres à presque deux heures du matin, c’est une sorte de défi… à la raison. Mais peut-être n’avait-il pas le choix. Après tout, certains comptent les moutons pour s’endormir…

Lire Aussi  “Espèce de… Je t’ai insulté, si tu n’es pas d’accord viens me gifler…”, Samuel Eto’o victime d’insultes de la part de…en public ; sa réaction surprend (vidéo)

La police ne sait en tout cas pas si les voleurs avaient repéré leur victime pour ses achats passés ou s’ils savaient qu’Apple offrait des réductions dans le cadre du Black Friday à ce moment.

A lire aussi : Au Nigeria, un étudiant arrêté suite à un tweet sur la prise de poids de la première dame

Advertisement

Á La Une