Connect with us

Divertissement

Vladimir Poutine : le président russe déclare la guerre aux homos3xuels

Published

on

Vladimir Poutine vient de se lancer dans une guerre sans merci face aux homos3xuels. Le président russe a promulgué un projet de loi qui élargit l’interdiction de la “propagande” LGBTQ en Russie, rendant illégal pour quiconque de promouvoir les relations homos3xuelles ou de suggérer que les orientations non hétéros3xuelles sont “normales”.

L’interdiction de Vladimir Poutine survient quelques jours seulement après l’entrée en vigueur d’une nouvelle loi sévère sur les “agents étrangers”, alors que la Russie réprime la liberté d’expression et les droits de l’homme, au moment où son opération militaire en Ukraine échoue.

Les nouvelles lois élargissent la portée d’une loi de 2013 qui interdisait la diffusion des LGBTQ -informations relatives aux mineurs. La nouvelle loi étend également l’interdiction de promouvoir de telles informations aux adultes.

Lire Aussi  "Je ne peux pas" : après "The Voice", Jenifer ferme la porte à ce programme de TF1

Les nouvelles lois incluent des peines plus lourdes pour toute personne faisant la promotion de « relations et/ou préférences s3xuelles non traditionnelles », ainsi que la pédophilie et la transition de genre.

En vertu de la nouvelle loi, il sera interdit sur Internet, les médias, les livres, les services audiovisuels, le cinéma et la publicité. En vertu de la nouvelle loi, les individus peuvent être condamnés à une amende pouvant aller jusqu’à 400 000 roubles (6 370 $) pour “propagande LGBT” et jusqu’à 200 000 roubles (3 185 $) pour « manifestations LGBT et informations encourageant le changement de genre chez les adolescents ».

Ces amendes peuvent atteindre jusqu’à 5 millions de roubles (80 000 $) et 4 millions de roubles (64 000 $) respectivement pour les personnes morales. La loi a été approuvée par les chambres haute et basse de la Russie ces dernières semaines.

Lire Aussi  « Une femme peut-elle contribuer à sa dot ? » Voici la thématique qui explose le net ; les femmes sont déchaînées (photos)

La Cour européenne des droits de l’homme a statué en 2017 que la loi de 2013 est discriminatoire, promeut l’homophobie et viole la Convention européenne des droits de l’homme. L’homos3xualité a été dépénalisée en Russie en 1993, mais l’homophobie et la discrimination sont encore sévissant. Il est classé 46e sur 49 pays européens pour l’inclusion LGBTQ+ par le chien de garde ILGA-Europe.

Advertisement

Á La Une