Connect with us

Divertissement

Top 20 risqué des artistes africains les plus riches en 2023

Published

on

Vous souhaitez connaître le classement des artistes africains les plus riches en 2023 ? En fait, il ne peut être qu’approximatif. En effet, la plupart des personnalités publiques sont très discrètes sur les questions d’argent. Les chanteurs n’ont jamais confirmé et certains ont même démenti les sommes qui leur sont attribués, ce qui fait que tous les chiffres que vous pouvez voir sur le web sont approximatifs. Ceci étant dit, nous nous sommes risqués à faire ce top pour présenter les musiciens qui ont une forte probabilité de se retrouver dans une telle liste.

Nous avons commencé par choisir le critère de la rentabilité, retenu par le média d’autorité Forbes il y a quelques années pour un de ses classements. Puis, nous nous sommes intéressés à celui de l’influence parce qu’il ne fait pas vraiment polémique et qu’il contribue à la fortune. Ce n’est, par contre, pas le cas des montants affichés. Leur fiabilité n’étant pas prouvée, leur sélection a été particulièrement arbitraire. Ils ont, néanmoins, le mérite de faciliter l’attribution des différents rangs dans ce classement des artistes africains les plus riches.

A lire aussi : La fortune de Diamondz Platinum, Tenor et 100+ artistes africains

A lire aussi : Top 10 des chanteurs camerounais les plus riches

A lire aussi : Top 10 des artistes les plus riches de Côte d’Ivoire

A lire aussi : Top 10 des chanteurs congolais les plus riches

A lire aussi : Top 10 des chanteurs sénégalais les plus riches

20) Jidenna

artistes africains les plus riches Jidenna

On ouvre le classement des artistes africains les plus riches avec Jidenna. Il apparaît en 6e position du dernier classement de Forbes portant sur les artistes africains les plus rentables. C’est un producteur et chanteur américano-nigérian. A seulement 10 ans, il rêvait déjà d’une carrière musicale. Il a fallu des années pour que le rêve devienne réalité. Il s’est lié avec la chanteuse et fondatrice du label Wonderland, Janelle Monáe. Avec son aide, en 2015, il a produit le hit Classic Man avec près de 75 millions de vues sur YouTube aujourd’hui ; suivi d’un remix avec Kendrick Lamar.

Le fait d’être né au pays de l’Oncle Sam ne l’a pas empêché de revendiquer ses origines africaines et d’en être fier. C’est pourquoi, il agit activement pour développer l’industrie culturelle sur le continent. Quand il a sorti son premier album « The Chief » en 2016, il a fait la promotion, d’abord, à Lagos et Johannesburg.

Sur le plan de l’influence, le chanteur n’est pas en reste. Jidenna a travaillé avec l’ancienne première dame des États-Unis, Michelle Obama, sur son initiative d’éducation. Il a fait des concerts, des émissions privées et a participé à la série HBO Insecure.

Sa fortune (valeur nette) est évaluée par différents sites Web entre 1 et 2 millions de dollars, pour une moyenne de 1,5 million de dollars.

19) Alpha Blondy

Alpha Blondy

Seydou Koné, alias Alpha Blondy, est une vraie légende internationale du reggae. Le chanteur ivoirien a été propulsé à la cime par son talent, un fort engagement politique et social et l’usage intelligent du dioula, du français et de l’anglais. Il lui est même arrivé de chanter en arabe et en hébreu.

Dévoilé au grand public grâce à sa collaboration avec son ami d’enfance devenu célèbre producteur Fulgence Kassi, Alpha Blondy enregistre son premier album solo en 1982, intitulé Jah Glory. Cet album connaîtra un énorme succès et deviendra plus tard un symbole de résistance grâce à la chanson « Brigadier Sabari ». Elle décrit son expérience d’arrestation à Abidjan dans les années 1980 et ses mauvais traitements ultérieurs par la police. Blondy est devenu une grande star à Abidjan avec sa touche africaine de musique Reggae, devenant aux yeux de ses fans « le Bob Marley de l’Afrique ». Bientôt, la renommée d’Alpha Blondy se répandit en Europe. Suite au succès de « Rasta Poué », il se rend à Paris en 1984 pour réaliser son deuxième album, Cocody Rock, avec le label Pathe Marconi. Le « Bob Marley of Africa » ​​s’est rendu sur l’île de la Jamaïque et a enregistré la chanson titre de cet album avec le groupe de soutien de Marley, The Wailers.

« Apartheid is Nazism », “Jerusalem”, « Revolution », « Jah Houphouët parle », “SOS Guerre Tribale”, “Masada”, « Rendez Vous » sont autant de chants et d’albums qui ont construit la carrière phénoménale et la vie du sujet. Alpha Blondy compte le fameux disque d’or au nombre des récompenses qu’il a obtenus. En 2005, Alpha Blondy a été nommé ambassadeur des Nations Unies pour la paix en Côte d’Ivoire.[9] Il a fait de grands efforts pour apporter une solution pacifique à la division politique et physique de son pays qui était le résultat d’une tentative de coup d’État en 2001. Son impact dans la gestion de crise et l’obtention de la paix est remarquable.

Sa valeur nette sur Internet est fixée entre 1 million et 9 millions de dollars, pour une moyenne de 3,7 millions de dollars.

18) Yemi Alade

Yemi Alade artistes africains les plus riches

C’est la première femme à apparaître dans le top des artistes africains les plus riches. Quand Yemi Alade a remporté le Peak Talent Show en 2009, savait-elle déjà qu’elle deviendrait l’une des plus grandes artistes du continent africain ? Où alors elle s’en est rendu compte après le succès de son single « Johnny » ? En tout cas, elle en a surement rêvé.

Effyzzie Music Group est la maison de production qui l’a révélée. Depuis lors Yemi a pris de l’importance dans l’industrie de la musique, enchaînant les succès commerciaux. Ses albums King of Queens et Mama Africa ont été si explosifs qu’ils lui ont permis de faire des tournées internationales. Elle a remporté les MTV African Music Awards de la meilleure femme en 2015 et 2016 consécutivement et a été nominée pour l’artiste de l’année en 2015, faisant d’elle la première femme à remporter deux fois consécutivement les MAMA de la meilleure femme et nominée pour l’artiste de l’année. En 2015, Alade a été la première femme africaine à être nominée pour les MTV Europe Music Awards (EMAs) et elle a été nominée pour les BET Awards du meilleur acte international : Afrique en 2015 et 2016.

Yemi Alade a joué dans Global Goal : Unite for Our future aux côtés de Miley Cyrus, Shakira, J Balvin, Jennifer Hudson, Coldplay, Usher, Justin Bieber, Quavo, Christine and the Queens et Chloe X Halle. Sa musique a eu une influence dans de nombreux pays africains et dans le monde, car elle est acclamée « Mama Africa » ​​pour sa polyvalence dans l’utilisation de différentes langues et tenues africaines dans ses chansons et ses vidéoclips.

L’intervalle pour la valeur nette de l’artiste est de 1,3 à 5,1 millions de dollars, pour une moyenne de 4,14 millions de dollars.

17) Tinashe Kachingwe

Tinashe Kachingwe

Tinashe est la numéro 5 dans le top de Forbes. Elle est l’une des trois femmes à faire partie de ce classement des artistes africains les plus riches en 2022. Cette multimillionnaire a des origines peu communes. Son père est zimbabwéen, sa mère est danoise et elle a vu le jour aux Etats-Unis.

D’après la légende, Tinashe a chanté avant de pouvoir parler, ses géniteurs aidant. Son premier album, Aquarius, a suscité un raz-de-marée d’acclamations, en particulier grâce au single multi-platine n°1 2 On avec Schoolboy Q. Elle a collaboré avec Nick Jonas, Future, Chance The Rapper, A$AP Rocky, Calvin Harris, Usher, Chris Brown et Britney Spears. Nicki Minaj, Katy Perry ou encore Maroon 5 l’ont sollicité pour leurs tournées. C’est aussi elle qui a écrit la chanson That’s My Girl pour Fifth Harmony. En 2019, elle est devenue une protégée de Jay-Z.

Tinashe a été distinguée par le Pepsi Sound Drop et le Dance Club Songs de Billboard. Son talent artistique dépasse les frontières de la musique. En 2000, elle a endossé un rôle dans le film Cora Unashamed et prêté sa voix à un personnage du film d’animation The Polar Express, aux côtés de l’acteur oscarisé Tom Hanks. Sa carrière a pris un tournant avec la comédie à succès Two and a Half Men et ses apparitions dans la série dramatique Fox Empire, aux côtés de Taraji P Henson et Terrence Howard. Tinashe est aussi l’égérie de plusieurs marques.

Les griots du net affirment des chiffres sur sa fortune allant de 5,1 à 6,5 millions de dollars, pour une moyenne de 4,37 millions de dollars.

16) Angélique Kidjo

Angélique Kidjo

Voici la dernière femme de cette liste des artistes africains les plus riches. La carrière d’Angélique Kpasseloko Hinto Hounsinou Kandjo Manta Zogbin Kidjo est longue à l’image de son nom. Elle est aussi l’une des plus remarquables de l’univers créatif africain. La dame a plusieurs cordes à son arc et s’affiche en tant qu’auteure-compositrice-interprète béninoise, actrice, et activiste.

La native de Ouidah au Benin a grandi au son de la musique traditionnelle de son pays et des chansons de légendes telles que Miriam Makeba, Hugh Masekela, James Brown, Manu Dibango, Otis Redding, Jimi Hendrix, Fela Kuti, Stevie Wonder, Osibisa, et Santana. Son style musical a été influencé par l’Afropop, le zouk caribéen, la rumba congolaise, le jazz, le gospel et les styles latins Une diversité qui lui a permis de connaître un grand succès à l’international, avec notamment « Agolo », « We We », « Adouma », « Wombo Lombo », « Afirika », « Batonga » et sa version de « Malaika ». Angélique Kidjo a enregistré « Summertime » de George Gershwin, Boléro de Ravel, « Voodoo Child » de Jimi Hendrix et « Gimme Shelter » des Rolling Stones.

Lire Aussi  Benzema : sans bandage, voici ce à quoi ressemble le doigt blessé du Français (photo)

Elle a collaboré avec Dave Matthews et le Dave Matthews Band, Kelly Price, Alicia Keys, Branford Marsalis, Ziggy Marley, Philip Glass, Peter Gabriel, Bono, Yo-Yo Ma, Carlos Santana, John Legend, Herbie Hancock, Josh Groban, Dr John, le Kronos Quartet, Yemi Alade, Cassandra Wilson, Burna Boy, Sting, Mr Eazi et Anggun. Son album Logozo est classé numéro 37 dans la liste des plus grands albums de danse de tous les temps, compilée par le site Web Thump du magazine Vice. En 2007, le magazine Time l’a qualifiée de « première diva d’Afrique. Le 15 septembre 2021, Time l’a incluse dans sa liste des 100 personnes les plus influentes au monde.

La fortune de la star béninoise est de 5 millions de dollars selon la plupart des médias web.

15) A’salfo

A’salfo artistes africains

« C’était pas évident ». Tel est le titre du TEDTalk qu’a donné Salif Traoré sur son parcours personnel et professionnel. Le chanteur principal du groupe ivoirien Magic System, plus connu sous son nom de scène A’salfo, est un exemple d’abnégation, de persévérance et de force. Un véritable modèle pour la jeunesse africaine qui est probablement l’un des artistes africains les plus riches.

Influencé par un frère guitariste, il a vu sa passion pour la musique naître à un très jeune âge. Elle a grandi au fil des années et parallèlement à des efforts effectués pour la réussite de ses études scolaires. Ainsi, en 1997, il fonde le groupe avec ses compagnons de route Goudé, Tino et Manadja. Ils atteignent le succès national et international avec le tube 1er gaou. A’salfo s’envole alors pour la France où il obtient un diplôme au sein de l’académie de musique. Une décision qui renforce son statut et qui contribue à la montée encore observable de Magic System. Il est difficile de trouver un titre du quatuor qu’on pourrait qualifier de flop. En outre, ils sont auteurs de hits planétaires tels que Magic in the air et ses plus de 400 millions de vues sur YouTube.

Le Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) est aussi une illustration de leur succès. Organisé chaque année dans la commune abidjanaise de Yopougon, il réunit des musiciens qui comptent parmi les plus grands du continent. Au-delà de cela, A’salfo est un homme influent. La preuve, lorsqu’il fête son anniversaire, c’est en compagnie de ministres, ambassadeurs, généraux, directeurs généraux d’entreprise, artistes, cinéastes, etc. Il a serré les mains de plusieurs Chefs d’Etat du continent et au-delà. Il est chevalier et officier de l’ordre du Mérite Ivoirien, ainsi qu’ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO. En 2016-2017, il est juré dans The Voice Afrique francophone.

Le lead du groupe Magic System fait l’objet d’estimations comprises entre 1 et 20 millions de dollars, pour une moyenne de 7,5 millions de dollars.

14) Salif Kéita

Salif Kéita

La voix d’or de l’Afrique. Un surnom que Salif Kéita porte bien, tant ses chansons ont ravi les oreilles des mélomanes. C’est également un qualificatif digne des attribut royaux de l’homme. Né prince traditionnel dans le village de Djoliba en 1949, il a fait de son albinisme une force pour la promotion d’une culture mandingue qui y voyait un signe de malchance. C’est le 14e du top des artistes africains les plus riches.

Salif Kéita a décidé de poursuivre la musique à l’adolescence, l’éloignant davantage de sa famille car cela allait à l’encontre des interdictions professionnelles de son statut de noblesse. En 1967, il quitte Djoliba pour Bamako, où il rejoint le Super Rail Band de Bamako, parrainé par le gouvernement. En 1973, Keita rejoint le groupe Les Ambassadeurs (du Motel de Bamako) avec qui il fuira les troubles politiques au Mali au milieu des années 1970. Les membres ont ensuite changé le nom du groupe en Les Ambassadeurs Internationaux. A la fin des années 1970, la réputation de ce groupe s’est développée au niveau international.

Leur album de 1978, « Mandjou », est devenu un succès du jour au lendemain en Afrique de l’Ouest. En 1976, Sékou Touré, le président de la Guinée, a nommé Keita Officier de l’Ordre national du mérite de la Guinée. Keita a déménagé à Paris en 1984 pour toucher un public plus large et poursuivre une carrière solo. Soro est devenu son album de percée internationale en 1987. L’artiste a trouvé le succès en Europe en tant que l’une des stars africaines de la musique mondiale. Il a enchaîné les hits avec l’album « Moffou » en 2002, « M’Bemba » en 2005, et « La Différence » en 2009. Ce dernier lui a valu l’un des plus grands prix musicaux de sa carrière aux Victoires de la musique : la Meilleure Musique du Monde 2010. « La Différence » est dédié à la communauté albinos.

Sa fortune serait comprise entre 1,5 et 16 millions de dollars, pour une moyenne de 8,16 millions de dollars.

13) Sarkodie

Sarkodie

Sarkodie est le patron du rap ghanéen et le seul représentant de ce pays dans ce top. Très talentueux, il est une référence pour la jeunesse africaine et un grand défenseur de l’Azonto, un genre qui serait né du Kpanlogo, une danse traditionnelle. Il a reçu de nombreux prix et continue d’évoluer sans peur.

Il a commencé comme rappeur underground, ce qui l’a aidé à croiser la route de son ancien manager, Duncan Williams, qui l’a aidé à lancer sa carrière. Sarkodie a accumulé des millions de vues sur YouTube pour sa musique avec son premier album et son premier single, Baby, parmi les favoris. Mewu, le premier single de son quatrième album, Mary, s’est vendu à près de 4 000 exemplaires le premier jour de sa sortie à Accra, la capitale du Ghana. Sarkodie a été le premier Ghanéen à remporter un prix BET et a le plus de nominations. En 2015, il a été classé 19e « Ghanéen le plus influent » par e-TV Ghana et en 2013 et 2015, il a été classé 8e sur la liste FORBES et Channel O, « Top 10 des artistes africains les plus riches / bancables ».

En 2013, il a lancé sa ligne de vêtements Sark by Yas, lancé Obidi Chief Headphones qui soutient, entre autres, Samsung et la société de télécommunications Tigo. En 2014, il a également lancé le label de musique SarkCess pour responsabiliser d’autres artistes africains.

On lui attribue une richesse comprise entre 7 et 15 millions de dollars, pour une moyenne de 10,66 millions de dollars.

12) Koffi Olomidé

Koffi Olomidé

Pour citer les noms des gens qui ne sont pas de sa « famille », Koffi Olomidé ferait payer 200 millions de FCFA. On n’arrive pas à un tel stade sans avoir énormément de culot et de talent. Le grand Mopao ne vole pas sa place dans ce top des artistes africains les plus riches.

Antoine Christophe Agbepa Mumba brille en tant que chanteur, danseur, producteur et compositeur. Il compte parmi les pionniers du Soukous et chopé plusieurs disques d’or dans sa carrière. Il est le fondateur de l’orchestre Quartier Latin International avec de nombreux artistes notables, dont Fally Ipupa et Ferré Gola. Ses débuts datent de 1970 au sein de Viva la Musica, le groupe de Papa Wemba. Au fil des ans, il s’est constitué une base de fans fidèles à l’international, notamment en Afrique et en Europe. Koffi a popularisé le style Soukous, qu’il a surnommé Tcha Tcho., en abordant plusieurs sujets tabous.

On se souvient encore de cette nuit de 2002 où l’homme a reçu quatre prix lors des Kora Awards. Ils lui ont valu le surnom de Quadra Kora Man. Koffi Olomidé rime avec une discographie comportant 30 albums. Il a laissé une trace indélébile dans l’histoire de la musique africaine.

La fortune de Koffi Olomidé est évaluée entre 5 et 18 millions de dollars, pour une moyenne de 12,2 millions de dollars.

11) Fally Ipupa

Fally Ipupa

Auteur-compositeur-interprète congolais, danseur, philanthrope, guitariste et producteur. Ça fait beaucoup de cordes à l’arc de ce fils de l’Afrique. Cela permet aussi de tirer sur un maximum de cibles et Fally Ipupa sait comment faire mouche.

L’ancien membre du Quartier Latin International a pris l’ascenseur de la célébrité avec « Droit Chemin », son premier album solo publié en 2006. Fally réussi à en vendre 100 000 unités puis remporte le Kora du meilleur artiste ou groupe d’Afrique Centrale. En 2010, Fally Ipupa a remporté les MTV Africa Music Awards 2010 de la meilleure vidéo pour « Sexy Dance » et du meilleur artiste francophone. Il a remporté les prix urbains du meilleur artiste africain. Fally Ipupa a été nominé dans la catégorie Best Live Act aux MTV Africa Music Awards 2014. Il a sorti un album intitulé Power « Kosa Leka » en 2013. Il s’est connecté avec le public américain avec « Chaise Electrique », une chanson d’amour bilingue mettant en vedette l’ancienne chanteuse de G-Unit Olivia.

Lire Aussi  Julien Bert : il se fait rejeter par Mélanie Dedigama après sa victoire dans les Cinquante

Après 7 années sous la bannière du label Obouo Musi, Fally a signé chez Elektra France / Warner Music France. Il mange aujourd’hui à la table de Booba, Aya Nakamura, R-Kelly, Ninho, Dadu, Damso et MHD. Il a prêté son image à des marques Ballantine’s, Rawbank, Bralima, Betwinner, Airtel ou encore Skol.

La fortune de Fally Ipupa déchaîne les passions et serait entre 3 et 22 millions de dollars, pour une moyenne de 13,6 millions de dollars.

10) Rudeboy

Rudeboy artistes africains les plus riches

S’il y avait une voix qu’on aimait particulièrement entendre au sein du duo P-Square, c’est sans conteste celle de Paul (Peter représentait plutôt les pieds). Aujourd’hui, il répond au nom de scène Rudeboy et sa carrière solo est l’une des plus belles du Nigéria et d’Afrique.

Après la dissolution de P-Square en 2017, les deux membres du groupe ont cherché des carrières musicales distinctes. Rudeboy a sorti ses premiers morceaux en solo intitulés « Fire Fire » et « Nkenji Keke » en 2017. Sa chanson « Reason With Me’a généré les vues les plus élevées sur YouTube en Afrique en 2019. Il est le fondateur de Fire Department Inc, une maison de disques qu’il a créée en 2019.

Rudeboy a été égérie pour des marques comme MTN et Coca-Cola. Quand P-Square vivait encore, il a reçu de nombreuses récompenses artistiques octroyées par MTV Europe Music Awards, Soul Train Music Awards, The Headies, City Mag 9th Awards Show, Nigerian Music Awards (NMA), Channel O Music Video Awards, MTV Africa Music Awards, KORA Awards, Lil Perry Productions, MOBO Awards, BET Awards, Ghana Music Awards.

Le chanteur du groupe P-Square vaut entre 15 et 16 millions de dollars selon la toile, pour une moyenne de 15,46 millions de dollars.

9) Burna Boy

Burna Boy

« Damini Ebunoluwa Ogulu (né le 2 juillet 1991), connu professionnellement sous le nom de Burna Boy, est un chanteur et rappeur nigérian. Il est l’un des plus grands artistes africains ». Quand votre page Wikipedia commence de la sorte, c’est probablement que vous méritez d’être considéré comme un des artistes africains les plus riches.

Son aventure vers la gloire a débuté en 2012, année où il s’est fait connaitre avec « Like to Party », le premier single de son premier album studio L.I.F.E. En 2017, Burna Boy a signé avec Bad Habit/Atlantic Records aux États-Unis et Warner Music Group à l’international. En 2019, il a remporté le prix du meilleur acte international aux BET Awards 2019 et a été annoncé comme artiste Apple Music Up Next. C’est aussi l’année de la sortie d’ « African Giant », un album a fini de confirmer son statut de roi de l’Afrobeat. La preuve, il a remporté l’album de l’année aux All Africa Music Awards 2019 et a été nominé pour le meilleur album de musique du monde aux 62e Grammy Awards annuels.

En 2020, son album Twice as Tall a été nominé dans la même catégorie aux 63e Grammy Awards annuels, faisant de lui le premier Nigérian avec des nominations consécutives aux Grammys. Eminent mondialement, le géant africain a collaboré avec John Legend, Becky G, Jon Bellion, Justin Bieber, Sia, Sam Smith, Stormzy, Ed Sheeran, Jorja Smith, DJ Snake, Beyoncé, Major Lazer, Larry Gaaga et bien d’autres. Il a associé son image à Martell Cognac, Star Lager Beer, Globacom, etc.

Le poids financier de Burna Boy vaudrait entre 3,5 et 20 millions, pour une moyenne de 15,9 millions de dollars

8) Mr. P

Mr P artistes africains les plus riches

Vous avez la nostalgie du groupe P-Square ? Nous aussi, mais pas Peter Okoye. Le frère jumeau de Paul roule en solo et ne montre aucune envie de revenir en arrière. Avec près de 20 ans de carrière derrière lui, ce pionnier de l’Afropop est un candidat plus que sérieux pour une liste des artistes africains les plus riches.

Entre 2003 et 2014, P-Square a lancé 6 albums (sans compter Greatest Hits qui est une compilation sortie en 2013). Plusieurs des chansons qui les composent ont rencontré un succès international. E Ni Easy, Chop My Money ou encore Personnally ont permis d’inscrire Paul et Peter dans le panthéon des plus grands musiciens du continent. Après le démantèlement du duo en 2017, Peter s’est attelé à faire mentir tous ceux qui lui assurait l’échec via des compétences de danseur, chanteur et producteur. Ses premiers singles ‘For My Head’ et ‘Cool It Down’ sortis en 2017 lui ont donné de l’élan. Un an après, a collaboré avec Nyanda de Brick & Lace sur une chanson intitulée « Wokie Wokie ». Au sein de son label PClassic, on trouve DJ Switch, un célèbre DJ et activiste nigérian.

L’année 2021 fut celle de la sortie de son premier album solo, « The Prodigal ». Il comprend 16 titres, certains réalisés en collaboration avec Tiwa Savage, Simi, Teni, Wande Coal, Tamar Braxton, Singah, Mohombi, DJ Switch et OvieKelz. Au cours de sa carrière, Mr. P a collaboré avec de grands noms comme J. Martins, Matt Houston, May D, Rick Ross, T.I, Dave Scott et Mokobé. Son image a servi à plusieurs marques comme Adidas, Kia et Olympic milk. Il a aussi obtenu le sponsoring de Globacom Telecommunication pour « Dance with Peter », son émission de télé-réalité.

Le danseur du groupe P-Square a une valeur nette comprise entre 9,8 et 66,6 millions de dollars, pour une moyenne de 21,8 millions de dollars.

7) Wizkid

Wizkid

Le quartier populaire nigérian Ojuelegba est aujourd’hui l’un des plus célèbres d’Afrique. Il l’est devenu grâce à Ayodeji Ibrahim Balogun, que le monde entier connaît en tant que Wizkid. Le rappeur est aujourd’hui une superstar, digne de compter parmi les artistes africains les plus riches de 2022.

Son ascension vers la gloire a commencé en chantant à l’église à l’âge de 11 ans avant de collaborer avec M.I dans le film primé Fast Money Fast Cars en 2009. Il a pris ses marques avec Holla At Your Boy en 2010 et a depuis remporté de nombreux prix, parmi lesquels le BET Award for Best International Act Africa en 2012 et MTV Europe Music Award for Best Worldwide Act. Il est respecté par les plus grands musiciens américains qui le sollicitent pour ses compétences de chanteur et producteur. Il a co-écrit et co-produit One Dance, le hit de Drake’s Hot 100. Il fréquente et collabore avec Akon, Chris Brown, Rihanna, French Montana, Trey Songz, Tinie Tempah ou encore Wale. Alicia Keys, Swizz Beatz et Kylie Jenner ont dansé sur ses chansons.

Wizkid est le PDG de son propre label Starboy qui regroupent plusieurs autres talents bien connus comme L.A.X, Maleek Berry, Legendury Beatz et DJ Olu. Son image a servi à des marques comme Pepsi et il a signé un accord avec Sony il y a quelques années.

Les articles sur sa fortune la situent entre 4 millions de dollars et 63 millions de dollars, pour une moyenne de 24,9 millions de dollars.

6) Davido

Davido

Le numéro 6 des artistes africains les plus riches a dit : « Ce sont des gens comme [les vétérans de la musique nigériane] P-Square et D’Banj qui m’ont fait croire que tout cela était possible ». Né David Adedeji Adeleke, il est issu d’une famille très riche (son père est un multimillionnaire bien connu au Nigeria). Ce n’est, cependant, pas à cela qu’il doit son succès. C’est grâce à son talent qu’il est devenu une superstar.

Le single « Back When » l’a planté fermement dans le business de la musique en 2011. Mais son explosion est due à « Dami Duro », un succès inattendu, divulgué en ligne presque un an avant sa sortie officielle. Il est devenu le joyau de la couronne de son premier album largement acclamé en 2012, « Omo Baba Olowo ». Au cours de ses près de 12 ans de carrière, l’auteur du hit « Assurance » a remporté l’adhésion des fans africains et des distinctions de médias comme MTV et BET.

Davido a collaboré avec Chris Brown, Young Thug, Future, Trey Songz ou encore Rae Sremmurd. Il a fait le tour du monde avec son art et a travaillé avec MTN, Guinness, Unilever. Depuis 2016, il fait partie de l’écurie de Sony qu’il a rejoint après avoir dissous sa lucrative maison de disques HKN.

Lire Aussi  Kylian Mbappé : la star passe un nouveau cap ; pluie de réactions sur la toile

Internet lui octroie une fortune s’élevant entre 10 et 45 millions de dollars, pour une moyenne de 27,6 millions de dollars.

5) Gims

Gims artistes africains les plus riches

Gims est l’un des plus grands représentants de la musique française. Ce, en ayant la nationalité congolaise. Même si son nom ne l’évoque plus, l’artiste a vraiment réalisé un coup de Maître avec sa carrière. Et il est loin d’avoir fini d’exploser les charts.

Après les belles années passées au sein de la Sexion d’Assaut, Gims s’est lancé en solo et a sorti son premier album majeur, Subliminal en 2013. L’album s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires en France et a atteint la deuxième place du Syndicat National de l’Édition Phonographique. Ses deux autres albums suivent : Mon cœur avait raison en 2015 et Ceinture noire en 2018 atteint le numéro un en France et en Belgique (Wallonie) et culmine dans le top 40 dans divers pays européens, dont le Danemark, l’Italie et la Suisse. Il a dominé les charts français à quatre reprises, dont une fois en tant qu’artiste vedette, le plus récemment en 2018 avec sa chanson « La même ». La chanson a été la plus jouée en France en 2018 et a aidé Gims à devenir l’artiste le plus joué à la télévision et à la radio françaises la même année.

En 2018, il était le 7ème artiste le plus performé au monde sur Deezer. Au cours de sa carrière, il a travaillé avec plusieurs artistes internationaux tels que Sia, Pitbull, Lil Wayne, Stromae, Maluma, Sting et d’autres. Il a vendu plus de 5 millions de disques, dont 3 millions d’albums depuis le début de sa carrière. En 2020, il a remporté le prix de l’artiste international de l’année aux Distinctive International Arab Festivals Awards après sa participation à la chanson de Mohamed Ramadan « Ya habibi ». Le 17 septembre 2020, Netflix a publié un documentaire sur les dix dernières années de sa carrière intitulé Gims: On the Record.

Internet essaye de nous faire avaler des pilules multicolores avec une fortune entre 16 et 44,8 millions, pour une moyenne de 30,4 millions de dollars.

4) Black Coffee

Black Coffee

Nkosinathi Maphumulo, alias Black Coffee, est originaire de la province de KwaZulu-Natal en Afrique du Sud. La province en question est un véritable antre de la musique house du pays. Ce n’est donc pas surprenant que ce soit l’un de ses fils qui en soit une star incontestée tant au niveau national que mondial.

Le DJ multi-récompensé a mérité sa place dans le classement des artistes africains les plus riches en 2022. En 2003, il a été choisi comme l’un des deux participants sud-africains à la Red Bull Music Academy qui l’a guidé vers la scène DJ sud-africaine. Il a fondé Soulistic Music, une société de gestion et de disques de premier plan, et s’est présenté au monde à travers un album éponyme. L’année 2008 a marqué une année très fructueuse dans la carrière de Black Coffee. Soulistic Music a signé des sorties de Culoe De Song, Tumelo et Zakes Bantwini, qui ont toutes réalisé des ventes d’or et de platine.

Il a travaillé avec Alicia Keys sur un remix de In Common, a sorti un remix de Superman avec Drake et même les superstars du R&B Usher et John Legend apprécient son talent. Il fréquente des cadors comme P Diddy. Black Coffee est le premier Sud-Africain à remporter un BET Award. C’est sans compte les South African Music Awards et DJ Awards qu’il a emmagasinés.

Le poids en argent de Black Coffee est évalué entre 1,5 et 65 millions de dollars, pour une moyenne de 46,8 millions de dollars.

3) Don Jazzy

Don Jazzy

Comme de nombreux artistes, Don Jazzy, de son vrai nom Michael Collins Ajereh, a commencé à jouer de la musique lorsqu’il était enfant à l’église avant de déménager au Royaume-Uni pour poursuivre sa carrière. Là-bas, il a été, tour à tour, agent de sécurité, guitariste dans un groupe et producteur de musique. Des débuts vers une place parmi les artistes africains les plus riches.

Aux côtés de son partenaire de l’époque D’banj, il y a produit un album d’Afrobeats que leurs compatriotes ont appréciés à leur retour au pays. Ses talents d’entrepreneur, de producteur et d’interprète de musique l’ont hissé au sommet de la scène artistique du Nigéria. Don Jazzy est un artiste primé à plusieurs reprises et dirige un label à succès, Mavin Records, qui a révélé des stars comme Dr.SID et Tiwa Savage.

Il a été ambassadeur de la marque MTN, a investi dans l’immobilier et a lancé Flobyt, une entreprise qui fournit une connexion Wi-Fi gratuite au Nigeria. « Avec Flobyt, nous gagnons de l’argent grâce à la publicité parce que les gens regardent comme une vidéo de 10 secondes avant de se connecter. »

Sa valeur nette est estimée entre 10 et 100 millions de dollars, pour une moyenne de 52 millions de dollars.

2) Akon

Akon

Cet homme est du niveau des plus grands. Il n’a absolument rien à envier à Michael Jackson, Lady Gaga, Gwen Stefani, Lil Wayne, R. Kelly ou encore Eminem. Et la réciproque n’est pas forcément vraie pour tous. Ce musicien légendaire est aussi un entrepreneur à très grand succès.

En 201 il avait dépassé la barre des 35 millions d’albums vendus dans le monde. Plusieurs fois nominés aux Grammy Awards, il compte à son actif des tonnes de récompenses, des dizaines de hit dans le Billboard Hot 100 et une fanbase Facebook de 53 millions de personnes. Il a sorti des singles qui ont dominés les charts comme Smack That et Lonely. Ses maisons de disques florissantes ont aidé à lancer les carrières de Lady Gaga et de T-Pain, entre autres. Le chanteur et producteur a été répertorié par le livre Guinness des records et est également devenu le premier artiste solo de l’histoire à verrouiller à la fois les places numéro un et numéro deux sur le Billboard Hot 100.

Akon est fondateur de la marque Konvict, une égérie retenue notamment par Pepsi, une célébrité encensée par Forbes et un partenaire de Hollywood. On se souvient notamment de son rôle dans American Heist, un remake du film de Steve McQueen de 1959 The Grand vol de banque de St. Louis. Akon a également créé The Konfidence Foundation, une organisation caritative pour les jeunes, et en février 2014, il a lancé un partenariat pour apporter l’énergie solaire à un demi-milliard de foyers africains avec Akon Lighting Africa.

Sa fortune est évaluée entre 80 et 100 millions de dollars, pour une moyenne de 90 millions de dollars.

1) Youssou N’dour

Youssou N’dour artistes africains les plus riches

Il y a les artistes africains les plus riches et il y a l’artiste. En 2004, le magazine Rolling Stone l’a décrit comme « peut-être le chanteur vivant le plus célèbre » au Sénégal et dans une grande partie de l’Afrique. Simplement pour dire que Youssou Ndour peut être utilisé pour illustrer le mot « légende » dans le dictionnaire.

C’est l’un des impulseurs du style de musique Mbalaax, un genre qui a des origines sacrées dans la tradition sérère de la musique njuup et des cérémonies d’initiation. Sa carrière, c’est d’abord le Super Diamono (1975), puis le Star Band (1976), l’Etoile de Dakar (1978) qui enfantera le Super Etoile, un studio propre en 1991 et le label Jololi en 1995. Tout le long, il a écrit sa légende jusqu’à devenir l’un des musiciens africains les plus célèbres de l’histoire. Nommé ministre de la Culture et du Tourisme en avril 2012

A l’instar d’autres, il doit son succès au mélange de mbalax sénégalais traditionnel avec des influences éclectiques allant de la rumba cubaine au hip hop, au jazz et à la soul. Il compte des millions de fans à travers le monde et a collaboré avec bon nombre de stars. Le New York Times a décrit sa voix comme un « ténor saisissant, une arme souple déployée avec une autorité prophétique ». Au-delà de la musique, Youssou N’dour a connu du succès dans la politique et les affaires.

Youssou N’dour fait sans doute partie des artistes africains les plus riches mais il a démenti les 145 à 150 millions de dollars qui lui ont été attribués par le web. Pour les besoins du classement, on retient une moyenne de 147,5 millions de dollars. A l’instar de tous les autres, c’est juste pour pouvoir lui donner un rang.

A lire aussi : 10 sons d’artistes africains à mettre à fond pour faire enrager les voisins

Advertisement

Á La Une