Connect with us

Divertissement

RDC-Rwanda : Tshisekedi taxe Kagame de « dirigeant rétrograde » 

Published

on

Le chef de l’Etat congolais Felix Tshisekedi vient encore d’accuser son homologue rwandais Paul Kagame d’entretenir l’insécurité dans la région des Grands Lacs.

Une fois de plus, Felix Tsisekedi n’a pas été tendre envers Paul kagame. Prenant la parole au forum économique de Davos (Suisse), Félix Tshisekedi, a accusé son homologue rwandais, Paul Kagame, d’être le cœur du problème de l’insécurité dans la sous-région des Grands lacs. ‪

« Aujourd’hui, le problème de l’insécurité dans la région des Grands lacs s’appelle le Rwanda », a déclaré Tshisekedi, rappelant qu’il a été convenu en novembre dernier sous la médiation de l’Angola de mettre en œuvre « une feuille de route qui a décrété le cessez-le-feu et un retrait immédiat du M23 soutenu par le Rwanda », avec la date du 25 novembre pour le début du retrait des troupes.

Lire Aussi  La date officielle de la sortie du nouveau iPhone 14 est enfin connue

« Le 15 janvier, on devrait constater l’achèvement de ce processus. Figurez-vous que le M23 est toujours dans certaines localités prises à la RDC », a ajouté Félix Tshisekedi  qui déplore le fait que « malgré la pression de la communauté internationale, ce groupe fait semblant de se retirer et se redéploie dans d’autres zones ».

Le Rwanda et la RDC n’arrêtent pas de s’accuser mutuellement. Kigali accuse Kinshasa d’avoir failli à la sécurisation de la façade orientale de la RDC et d’utiliser les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) – accusés de génocide dans leur pays (en 1994) – pour combattre les groupes armés.

De son coté,  Tshisekedi qualifie Paul Kagame – au pouvoir au Rwanda depuis les années 2000- de dirigeant « rétrograde ». 

Lire Aussi  Barça : après sa vidéo d’adieu, Gérard Piqué laisse un dernier message au club

Essama Aloubou

Advertisement

Á La Une