Connect with us

Divertissement

Burkina Faso: L’ambassadeur à l’ONU révoqué avec effet immédiat

Published

on

L’Ambassadeur représentant permanent du Burkina Faso auprès de l’Organisation des Nations unies (ONU) à New York, Seydou Sinka a été relevé, mercredi 18 janvier 2023, de ses fonctions sur décision du conseil des ministres.

Burkina Faso: Révocation immédiate de l’ambassadeur en poste à l’ONU et rappel des diplomates

Le Burkina Faso a mis fin aux fonctions de son représentant permanent auprès des Nations unies (ONU), mercredi sur décision du conseil des ministres. Sous la présidence de Apollinaire Joachimson KYELEM de TAMBELA, Premier ministre, Chef du Gouvernement, et par délégation du Président de la Transition, Ibrahim TRAORÉ, le conseil a en effet décidé de révoquer l’ambassadeur Seydou Sinka de ses fonctions. Les raisons de son éviction n’ont pas encore été dévoilées. Aussi, le gouvernement n’a pas justifié sa décision.

Lire Aussi  Tiémoko Meyliet Koné, nouveau vice-président de la Côte d’Ivoire

Diplomate expérimenté, Seydou Sinka aura fait toute sa carrière au sein de cette diplomatie burkinabè. Nommé au poste de représentant permanent auprès des Nations unies (ONU) en septembre 2021, M. Sinka était auparavant le Secrétaire général du ministère des Affaires Étrangères. M. Sinka a été aussi premier conseiller de l’Ambassade du Burkina Faso à Washington, DC aux Etats-Unis en 2013. Il occupera par la suite les fonctions de chargé d’affaires de 2014 à 2017 où il a joué le rôle d’ambassadeur après le départ en 2014 de Seydou Bouda à la Banque Mondiale.

M. Sinka a notamment suivi les négociations pour le renouvellement en faveur du Burkina, du Compact 2, le programme de développement du gouvernement américain. En 2017, il part en Suisse comme ambassadeur représentant permanent adjoint du Burkina Faso auprès de l’Office des Nations unies à Genève. De mars 2017 à février 2018, il est Chargé d’affaires de l’ambassade Mission permanente du Burkina Faso auprès de la confédération helvétique et des Nations unies, de l’OMC et des autres organisations à Genève.

Lire Aussi  Gabon : le plan de l’opposition pour « chasser » Ali Bongo du pouvoir

Des diplomates aussi rappelés

Loin d’être le seul dans cette décision de révocation, le Conseil a également mis fin aux fonctions et décidé de leur rappel à l’administration centrale de Mme Pulchérie TAPSOBA/LAGWARE, relevée de ses fonctions de Trésorier auprès de l’Ambassade du Burkina Faso à Ottawa (Canada), et de M. Gnagré KOSSE, relevé de ses fonctions de Ministre Conseiller à l’Ambassade du Burkina Faso à Addis-Abeba en Ethiopie.

Pierre Edouard Ouedraogo www.afrique-sur7.ci

Advertisement

Á La Une