Connect with us

Divertissement

Cote d’Ivoire: Pourquoi Séka Atsé Camille (délégué PDCI) a été arrêté

Published

on

Le délégué du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) d’Adzopé 1, Séka Atsé Camille, membre du Bureau politique, a été mis aux arrêts, le jeudi 19 janvier 2023, à son domicile d’Abidjan. Selon des proches, il est cité dans une affaire d’effondrement d’immeuble ayant fait 10 morts à Yamoussoukro.

Que s’est-il passé avec Séka Atsé Camille, délégué PDCI d’Adzopé ?

L’un des proches de l’ex-député d’Adzopé SEKA Atsé Camille, relate l’arrestation. « Des gendarmes ont veillé devant sa maison. Au petit matin, ils ont d’abord arrêté son chauffeur pour obliger son patron à sortir de la maison. Et ils l’ont arrêté et emmené au Commandement supérieur de la gendarmerie nationale au Plateau avant de le déférer au Tribunal de Toumodi, section du Parquet de Bouaké, qui avait lancé un mandat d’arrêt contre lui », a-t-il informé.

Lire Aussi  Santé : une astuce pour retrouver plus vite l’usage de son bras à l’aide d’un miroir après un AVC (vidéo)

Citée dans une affaire d’effondrement de l’immeuble qui a fait 10 morts à Yamoussoukro en 2018, la sœur de l’ex député, Yobouet Rosalie, propriétaire dudit immeuble en construction, avait été arrêtée à son tour, condamnée et mise en prison à la suite des enquêtes. L’Honorable Séka Atsé Camille, député de la circonscription d’Adzopé 1 au moment des faits, avait été entendu par les agents du Parquet de Bouaké, début juillet 2018 au cabinet de son avocat Maître Abdoulaye Ben Meïté.

L’avocat a rejeté toute implication de son client dans cette affaire. « Je voudrais d’emblée relever que mon client n’est pas impliqué dans cette affaire d’effondrement d’immeuble à Yamoussoukro. Il a été plutôt entendu comme témoin assisté », a-t-il précisé. Me Méité reconnaît tout de même que son client a reçu une convocation du juge d’instruction de la section du tribunal de Toumodi.

Lire Aussi  Meghan Markle attaquée en justice par sa demi-sœur : elle tente d’empêcher deux témoignages cruciaux

« Suite à cette convocation, le Parquet de l’instance de Bouaké dont relève le procureur de Toumodi, a bien voulu, dans son habituelle courtoisie professionnelle, en lieu et place du déplacement du député, demander au juge d’instruction à l’effet d’une commission rogatoire afin que le député puisse être entendu à son domicile. En tant que conseil, à mon cabinet où il a élu domicile. Effectivement, les agents commis aux fins de cette commission rogatoire se sont donc déployés à mon cabinet où ils ont recueilli l’audition de mon client ».

En attendant des enquêtes pour élucider l’affaire, le procureur de Toumodi a lancé le jeudi 19 janvier 2023, un mandat d’arrêt contre l’ex député PDCI d’Adzopé Séka Atsé Camille. Ce mandat d’arrêt fut aussitôt exécuté par les gendarmes de la brigade de recherche.

Lire Aussi  Nathalie Yamb : "L’armée française est l’ennemie de l’Africain"

Bekanty N’ko www.Afrique-sur7.ci

Advertisement

Á La Une