Connect with us

Divertissement

La Côte d’Ivoire représentée au 1er Congrès des femmes influentes en Iran

Published

on

Côte d’Ivoire – Madame Barry Sana Oumou, directrice de l’Agence ivoirienne de presse (AIP), et la présidente du conseil national des droits de l’homme (CNDH), Namizata Sangaré, ont effectué le déplacement le jeudi 19 janvier 2023 à Téhéran en Iran pour participer au 1er congrès international des femmes influentes, qui se tient ce vendredi 20 janvier 2023.

Barry Sana Oumou et Namizata Sangaré représentent la Côte d’Ivoire en Iran

Initié par la première dame de la République Islamique d’Iran, Jamileh Alamolhoda, ce congrès par son thème « Femmes, spiritualité et justice », vise à transmettre l’opportunité aux femmes influentes du monde à promouvoir la diplomatie féminine et faciliter la coopération entre les Etats. Pendant les différentes sessions, les participantes dont madame Barry Sana Oumou et la présidente du CNDH, Namizata Sangaré, aux côtés d’autres femmes, travailleront sur l’adoption d’une approche humaine des Etats envers les femmes.

Lire Aussi  Burkina : l’armée recrute des milliers de militaires pour affronter les terroristes

Pour ce faire, le congrès envisage d’explorer les mécanismes d’expansion des rôles. Et le renforcement des capacités des femmes à influencer le monde. D’où la signification de l’éthique et de la spiritualité. Trois principaux aspects seront dégagés, à savoir l’esprit d’entreprise et d’économie, les activités sociales et philanthropiques ou encore la science et la technologie.

Pour des intérêts communs et approches partagées des participantes, ce 1er congrès vise « la création d’un Fonds pour le soutien des femmes et des enfants, la création d’une plateforme pour l’expansion de la formation et de l’éducation spécialisées pour les femmes dans des domaines tels que la santé, les traitements médicaux et l’entreprenariat ». En amont, l’établissement d’un prix international pour les femmes d’influence en association avec des organisations internationales.

Lire Aussi  Ukraine: l’OTAN s’attend à tout après les déboires de l’armée russe

Citée en pôle position, l’Unesco participe à un processus de sélection impliquant les élites des pays participants et veille à la mise en place d’une structure de défense des droits des femmes et des enfants contre toute oppression et toute injustice dans le monde.

Bekanty N’ko www.Afrique-sur7.ci

Advertisement

Á La Une