Connect with us

Divertissement

Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara invité à se représenter en 2025

Published

on

Les appels à une nouvelle candidature du président ivoirien Alassane Ouattara qui dirige la Côte d’Ivoire depuis les élections présidentielles de 2010, ont commencé, comme au scrutin présidentiel controversé de 2020.

L’Union des enseignants RHDP appelle Alassane Ouattara à être candidat à l’élection présidentielle 2025

Alassane Ouattara, candidat à la présidentielle 2025. Le souhait est des enseignants proches du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Le samedi 21 janvier 2023 à Bouaké, ces enseignants ont fait la demande à leur mentor.

« Le Secrétariat national chargé des enseignants RHDP du primaire, du secondaire et enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’alphabétisation, demande au président Alassane Ouattara de se porter candidat à l’élection présidentielle de 2025. Il se propose de défendre cette candidature partout où besoin sera », indique-t-il dans une motion lue au cours de cette rencontre de Bouaké.

Lire Aussi  Voici 7 instruments de musique que vous ne saviez pas venir d’Afrique

Selon ces enseignants, la demande de candidature formulée se fait pour plusieurs raisons. Ils l’a justifie par le fait, selon eux que le président ivoirien « n’est qu’au 1er mandat de la 3e République ». Mais aussi par le fait que « les leaders naturels des différentes chapelles politiques envisagent de se présenter en 2025 ; que le RHDP a toutes les chances de remporter les élections présidentielles de 2025 dès le 1er tour avec le président Alassane Ouattara ; qu’un mandat supplémentaire est hautement nécessaire pour la réalisation et l’achèvement des importants chantiers ouverts pour le développement et la transformation de la Côte d’Ivoire ».

En 2020, l’ex-Premier ministre, feu Amadou Gon Coulibaly était le candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) à la présidentielle ivoirienne du 31 octobre 2020. L’ex-chef du gouvernement a obtenu les faveurs de l’actuel chef d’Etat, Alassane Ouattara, qui avait décidé de faire de lui son successeur.

Lire Aussi  Royaume-Uni: un garçon de 14 ans banni d’une ville après avoir menacé de nombreux habitants 

Mais les choses ne se passeront pas comme prévu. Le 8 juillet 2020, le dauphin décède des suites de problèmes cardiaques à 61 ans. Greffé du cœur en 2012, Amadou Gon Coulibaly, dit « AGC », était revenu il y a près d’une semaine de France après deux mois d’hospitalisation pour des problèmes cardiaques.

Passé le choc du décès, la question va inévitablement se poser: qui va représenter le parti d’Alassane Ouattara à la présidentielle ?

Le président sortant prend la décision de briguer un troisième mandat dont les conséquences feront au moins 85 morts après un boycott actif du scrutin lancé par l’opposition.

Advertisement

Á La Une