Connect with us

Divertissement

Deux ans après avoir simulé sa mort sur Facebook, l’écrivaine américaine Susan Meachen annonce un nouveau livre !

Published

on

Un faux suicide fracassant orchestré par la famille

Son histoire est digne des meilleurs polars américains. En octobre 2020, une femme disant être la fille de l’écrivaine américaine Susan Meachen annonçait le suicide de l’écrivaine sur les réseaux sociaux. Une annonce qui a fortement bouleversé ses fans, qui ont organisé une campagne de don pour aider la famille à terminer son dernier livre« Quand il est apparu que l’un des nôtres s’était suicidé, c’était assez destructeur, nous ne pleurions que cela », se rappelle l’écrivaine Samantha Cole, choquée par l’annonce du suicide de sa consœur et amie.

Mais deux ans plus tard, en janvier 2023, l’auteure fait une fracassante réapparition en donnant de ses nouvelles sur le groupe Facebook privé The Ward.

Des révélations surprenantes

L’auteure des romans Le perdre et de retrouver, Moments volés et L’Amour dure une vie reconnaît que son suicide a été mis en scène par ses proches. Effectivement, l’écrivaine, qui était victime de harcèlement sur les réseaux sociaux, avait décidé de se faire interner pour « travailler avec son psychiatre et son thérapeute pour aller mieux ». « J’ai débattu sur la façon de faire cela un million de fois et je ne sais toujours pas si c’est bien ou non. Il y aura des tonnes de questions et beaucoup de gens quitteront le groupe, je suppose », a indiqué Susan Meachen dans un post Facebook. Avant d’ajouter : « Ma famille a fait ce qu’elle pensait être le mieux pour moi et je ne peux pas lui en vouloir. J’ai failli [me suicider] à nouveau et ils ont dû revivre tout cet enfer ».

Lire Aussi  9ème édition du SITA : une mission en séjour de travail en Guinée pour présenter le projet

Mais l’écrivaine ne s’arrête pas là. Elle désire par-dessus tout revenir dans le monde littéraire : « Revenir sur The Ward ne veut pas dire grand-chose, mais je vais mieux maintenant et j’espère écrire à nouveau. Que la fête commence », a-t-elle conclu.

Les fans de la romancière sous le choc
Sur les réseaux sociaux, les fans de la romancière ont mal accueilli cette annonce. Certains membres de sa communauté, très choqués et indignés, ont émis de vivres critiques à son égard. C’est le cas notamment de Samantha A. Cole, qui a réagi en ces termes : « C’est au-delà de la psychose, que ce soit Susan elle-même ou sa fille qui fasse ces commentaires, d’induire sciemment en erreur quelqu’un qui est en deuil. Maintenant, je me méfie de tous ceux que je n’ai jamais rencontrés en personne, avec qui je suis amie sur Facebook, et c’est vraiment triste ».

Lire Aussi  Neymar montre l’état inquiétant de sa cheville sur les réseaux sociaux – Photo

Mais ce n’est pas la seule chose que les membres de sa communauté ont apprise : pendant toutes ces années, l’écrivaine continuait d’écrire sous le pseudonyme TN Steele !

Depuis cette annonce, certains d’entre eux qui ont participé à la campagne de dons envisagent des poursuites judiciaires.

Alors, coup de pub ou réelle envie de se protéger ? À suivre…

LR

Advertisement

Á La Une