Connect with us

Divertissement

Côte d’Ivoire-Projet IMPACT : Des journalistes formés sur la couverture éthique des conflits

Published

on

À l’initiative d’Avocats sans frontières (ASF), Danaïdes, Africtivistes, l’Association des blogueurs de Guinée (ABLOGUI) et le Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI), des journalistes ivoiriens ont été formés sur la couverture des conflits de manière éthique, responsable et équilibrée. Cette formation qui s’est tenue du 19 au 20 janvier 2023 à Abidjan, intervient dans le cadre du projet IMPACT (Implication des médias numériques pour une prévention des conflits et des tensions).

Côte d’Ivoire : Des acteurs médiatiques formés sur les questions de conflits

Du jeudi 19 au vendredi 20 janvier 2023, une vingtaine de journalistes ont été instruits autour de la couverture des conflits de manière éthique, responsable et équilibrée. Le projet IMPACT, d’une durée de 24 mois, a reçu le financement de la délégation de l’Union européenne par le biais de l’Instrument contribuant à la stabilité et à la paix (IcSP). L’atelier de formation a porté sur l’investigation et le rapportage des violences/violations des droits liées aux conflits.

Lire Aussi  "The Voice" : Louane et Julien Doré claquent la porte !

L’objectif du projet est de contribuer à consolider une paix durable en Afrique de l’Ouest et de renforcer le rôle positif des médias numériques en matière de prévention de conflits, a fait comprendre Stéphanie Lamy. La formation vise aussi à renforcer les compétences des apprenants pour faire face à la multiplication des fake news et des messages haineux qui divisent la population et créent des tensions.

L’atelier était placé sous le thème « Couverture éthique, responsable et équilibrée des conflits ». Sermé Lassina, président du REPPRELCI, a exhorté les participants à l’assiduité afin de tirer profit de la formation.

Au cours de la première journée, Stéphaniste Lamy, cofondatrice de Danaïdes et Sally Bilaly Sow, membre d’Africtivistes ont échangé avec les participants sur le signalement des conflits et l’analyse des opérations stratégiques. Il a également été question de la rédaction et l’amplification des contenus. L’atelier s’est articulé autour de modules en tronc commun, des travaux de groupes et des plénières au cours desquelles les participants ont fait une restitution.

Lire Aussi  Cardi B : l’étonnante réaction de la rappeuse après avoir appris qu’elle risque 4 ans de prison pour agression

Les formateurs ont transmis aux participants les techniques d’investigation pour obtenir des informations claires et fiables de la part des potentielles témoins et victimes de conflits. Au final, le projet IMPACT a pour ambition de créer un pool solide et compétent de journalistes et défenseurs des droits humains, de mettre en place un socle de connaissance partagé par les participants à la plateforme sécurisée et de permettre la maitrise des processus de validation de l’information. Rappelons qu’une première cohorte de journalistes avait déjà été formée du 16 au 17 janvier 2023 à Abidjan.

La seconde thématique portant sur les normes éthiques et déontologiques à respecter dans le cadre de l’activité des médias (présomption d’innocence, diffamation) est prévue pour mars 2023.

Partager:

Lire Aussi  "Je suis épuisé", "J'ai mal partout", "venez me sortir de là s'il vous plaît" : Un candidat de "DALS" en pleine détresse et prêt à jeter l'éponge !
Share on Facebook Share on Reddit Share on WhatsApp Share on Telegram
Advertisement

Á La Une