Connect with us

Divertissement

« Je me déguisais parfois en mec”: Jenifer se confie comme rarement sur sa jeunesse

Published

on

Le 12 janvier 2002, la vie de Jenifer Bartoli a littéralement basculé. La carrière de la jeune femme alors âgée de 20 ans a soudainement décollée grâce à sa victoire dans la toute première saison de la Star Academy présentée par Nikos Aliagas. Depuis, Jenifer enchaîne les tubes et les succès. Après tant d’années sur le devant de la scène, la chanteuse a su conquérir le cœur des français.
Mais cette notoriété n’a jamais mis à l’aise la jolie brune. Dans une interview donnée à Sud Info, la maman de Aaron, Joseph et Juvanni a dévoilé : “Ça m’a toujours effrayée d’être le modèle de certaines personnes. Je préfère qu’on me considère comme une récréation ou un divertissement. J’accepte d’être la chanteuse préférée, mais un exemple à suivre, c’est peut-être un peu trop. On entre dans une sphère psychologique un peu complexe.” Etre un exemple à suivre n’a jamais été de tout repos, et Jenifer est la première à en comprendre les conséquences. “J’ai toujours eu peur de ne pas être à la hauteur des attentes qu’on se fait de moi” explique-t-elle.

“Je me déguisais en mec”

Lire Aussi  Singuila : le ”chéri” de Charlotte Dipanda fait une grande annonce ; la toile jubile (photo)

Dans son nouvel album intitulé N°9, Jenifer s’est inspirée des années 60 et 70. Et ce n’est pas pour rien. La chanteuse s’est inspirée de son passé et des préférences de ses parents. “Ce sont les sonorités vintage des années 60 et 70 qui m’ont fait aimer la musique, notamment grâce à mon papa. C’est lui qui m’a fait découvrir des artistes comme James Brown, Stevie Wonder ou Otis Redding dont je suis fan. Je me suis ensuite constitué ma propre discothèque.” Lorsqu’elle était jeune, c’était dans la chambre de ses frères que Jenifer se transformait en son idole, Marvin Gaye. “Ma mère faisait aussi partie de mes modèles, surtout quand elle enfilait sa robe pour aller chanter au bal. Elle était chanteuse d’orchestre. Je rêvais aussi d’être Marvin Gaye. Je me déguisais parfois en mec pour le fun et je chantais dans la chambre de mon frère où des posters de foot étaient tapissés partout sur les murs. J’avais l’impression de me produire dans un stade. J’ai toujours eu ce côté un peu garçon manqué.” confie Jenifer dans Sud Info.

Lire Aussi  Cameroun : 8 milliards de FCFA volés par… dans le domicile du fils de Chantal Biya

NS 

Advertisement

Á La Une