Connect with us

Divertissement

Les troupes françaises sommées de quitter le Burkina, Macron exige des « clarifications »

Published

on

Évoquant une « grande confusion », le président français Emmanuel Macron a réclamé dimanche 22 janvier « des clarifications » de Ouagadougou sur la demande de départ des troupes françaises présentes au Burkina Faso.

En conférence de presse à Paris, le locataire du palais de l’Elysée a expliqué vouloir attendre que le président de transition du Burkina, Ibrahim Traoré, « puisse s’exprimer », appelant à « garder beaucoup de prudence » sur le sujet.

Dans un courrier du ministère burkinabè des Affaires étrangères adressé à Paris et daté de mercredi, Ouagadougou « dénonce et met fin dans son entièreté à l’accord » du 17 décembre 2018 « relatif au statut des forces armées françaises intervenant » dans le pays sahélien.

Le Burkina héberge actuellement un contingent de près de 400 forces spéciales françaises, la force Sabre.

La France, ex-puissance coloniale, est contestée au Burkina Faso depuis plusieurs mois.

Lire Aussi  « Je préfère perdre une fois 4-0 que… », l’étrange réaction de Mourinho après la défaite de la Roma

Plusieurs manifestations, la dernière vendredi, ont également eu lieu à Ouagadougou pour exiger notamment le retrait des forces françaises du pays.

Advertisement

Á La Une