Connect with us

Divertissement

Pour la présentation de ‘‘Crystal’’, Dothy Z se dévoile

Published

on

C’était une belle fête dans la salle Ebène de l’hôtel Ivotel, au Plateau. Pour la conférence de presse de présentation de son nouvel album de 10 titres, ‘‘Crystal’’, Dothy Z a transformé cette rencontre en un moment de chaude ambiance, de danse et d’histoire. Son histoire. L’histoire de sa carrière musicale.

Les journalistes, amis et connaissances de la chanteuse qui étaient présents samedi dernier 21 janvier 2023 à l’hôtel Ivotel ont découvert Dothy Z telle qu’elle est. Vraie. Sans fard, naturelle avec son langage nu. Avec la vérité qui la caractérise, elle a dévoilé un pan de sa vie que peu de gens connaissent. « Je reviens de loin. J’ai raté plusieurs fois la mort. Je bouge sur la scène, mais je suis handicapée des pieds », a révélé la chanteuse pour qui la vie n’a pas toujours été rose. « On parle de moi avec des humeurs et des rumeurs sans me connaitre », a-t-elle regretté.

Dothy, de son vrai nom Dorothée Lydie Aubierge Zebro, a déroulé le film de sa vie. Son enfance, ses années collège, notamment son passage au Lycée des jeunes filles de Yamoussoukro. Devant quelques anciennes du Lycée présentes dans la salle, elle a rappelé quelques anecdotes comme sa manière de s’habiller en tenue scolaire avec toujours un gilet qu’elle portait. Ce qui lui avait valu un surnom à l’époque. « On m’appelait Gilet Bleu ».

Brillante élève, calée en maths, elle est partie très tôt en France grâce à une de ses connaissances et les petites économies de sa mère. Elle s’est inscrite en mathématiques au Lycée Henri Martin à Saint Quentin. Elle poursuivra des études supérieures et enseignera ensuite dans les lycées. Mais, « victime de racisme des petits blancs », elle décidera d’arrêter d’enseigner pour se consacrer à autre chose.

Lire Aussi  Louane : la star sexy en robe décolletée surprend ses fans avec une longue fente

Entretemps, la chanteuse Rose Ba lui présente un jour, le musicien et arrangeur ivoirien Bamaba Yang, à Paris. « Bamba Yang me dit que je ne sais pas chanter, mais qu’il y a quelque chose dans ma voix », confiera-t-elle. Entre le travail en studio et les causettes après le boulot, une histoire d’amour naît entre l’arrangeur et la chanteuse. « Bamba et moi avons été amants », avouera-t-elle. Il en résultera le premier album de Dothy intitulé ‘’Binta’’. C’est à Abidjan, à l’occasion de la promotion de ce disque 33 Tours que l’ex animateur et producteur de radio Côte d’Ivoire, Pol Dokoui la rebaptise Dothy Z.

Alors qu’elle s’épanouit dans le show-biz et son boulot, une histoire conjugale lui causera un grave accident, en France, en 1992. Ce qui l’éloigne de la scène jusqu’en 2000 où elle publie l’album ‘’Oxygène’’. Démontrant que Dothy Z est une somme de résilience et de courage. Elle fonce et fait ce qui lui plait. « J’entends souvent des gens dire que je ne sais pas chanter. Mais je m’en fous. Je ne suis pas une chanteuse à voix. Je suis une parolière et je lance des messages », précise-t-elle.

Lire Aussi  “Le Vatican est rempli de péd0philes et d’art volé” ; les révélations de cette star suscitent une vive polémique

‘‘Crystal’’, « la lumière de cette pierre qui scintille », le 7e album de Dothy Z arrive une année avant la célébration des 40 ans de sa carrière. Il arrive à point nommé pour éclairer la voie et faire la promotion de ce grand évènement que la chanteuse prépare. L’album comporte des chansons de variété avec des thèmes qui évoquent l’amour et l’entente entre les hommes. Mais aussi un regard critique sur le comportement des gens d’aujourd’hui. Notamment, dans la chanson ‘‘Maloya’’, très dansante. La chanteuse y dénonce la starisation rapide par les réseaux sociaux. « Je critique les ‘’affairages’’ sur les réseaux sociaux. Je demande aux blogueurs de mettre de l’eau dans leur gnamakou dji ». L’arrangement des titres a été assuré par Joss Inno qui a concocté un album sur mesure pour Dothy Z.

Samedi, dans la salle, la vedette du jour a fait deux prestations sur le remix de ‘’Binta’’, son premier succès sorti en 1984 et ‘’Maloya’’, une merveilleuse chanson qui fait bouger. Il y avait là, plusieurs personnalités des médias ainsi les artistes Aïcha Koné, Seliko et Tina Glamour qui ont dansé avec Dothy Z.

Lire Aussi  « Identités Contemporaines de la Côte d’Ivoire »: Abidjan séduit Paris

Dans le projet de la célébration des quatre décennies de musique de Dothy, la fête donnera lieu à deux jours d’activités. Une première journée consacrée à une exposition et une seconde réservée au concert live inédit pour clore la fête.
La chanteuse veut profiter de cet évènement pour bien asseoir ses activités dans le social. Depuis quelques années, elle œuvre dans l’humanitaire avec son ONG Ame de Cœur qui offre des repas gratuitement chaque mois aux démunis. Elle envisage de construire un centre social, une sorte de Restos du Cœur comme cela a été initié par l’humoriste Coluche en France en 1985. « Je partage beaucoup. Si je n’avais pas été aidée, je ne serais pas là où je suis aujourd’hui », a soutenu Dothy Z.

M. J. et O. A. Kader

Advertisement

Á La Une