Connect with us

Divertissement

Affaire des sirops « toxiques » : quand l’OMS s’y mêle…

Published

on

L’Organisation mondiale de la Santé, à l’issue d’une enquête sur l’affaire des sirops frelatés, demande à tous les États de retirer ces médicaments dangereux du marché. Lesdits médicaments sont fabriqués par des entreprises indiennes et indonésiennes.

Ces sirops contre la toux seraient à l’origine du décès de plusieurs dizaines d’enfants en Gambie. Selon Rfi, les victimes se comptent désormais par centaines et s’étendent à d’autres pays notamment l’Indonésie et l’Ouzbékistan.

Ces sirops dans lesquels il y aurait des traces de diéthylène glycol et d’éthylène glycol seraient également présents au Timor oriental, aux Philippines, au Cambodge et au Sénégal. En consommer, même en petite quantité, pourrait être fatal.

« Ce qu’on demande, c’est que tous les pays regardent de très près ce qui circule chez eux. Dans la plupart des cas, ce sont des enfants de moins de 5 ans à qui on donne ces sirops. On sait qu’il y a déjà 300 morts. C’est une situation dramatique et nous devons tout faire pour qu’il n’y ait pas d’autres victimes », alerte Margaret Harris, la porte-parole de l’OMS, qui demande à tous les États de prendre des mesures d’urgence.

Lire Aussi  “Mon Léon” : tendre déclaration et rare cliché du fils de Patrick Bruel et Amanda Sthers pour ses 17 ans
Advertisement

Á La Une