Connect with us

Divertissement

Avec sa start-up Fleri, le Ghanéen Samuel Baddoo rassure les émigrés

Published

on

Egalement émigré, il veut aider les membres de la diaspora à prendre soin des membres de leur famille qui vivent dans leurs pays en Afrique. Il a donc fondé Fleri qui résout parfaitement ce problème en assurant une transparence dans l’utilisation de l’argent envoyé par les émigrés.

Samuel Baddoo est un entrepreneur ghanéen diplômé, en 2012, de l’université Mohammed Premier – Oujda au Maroc où il a étudié la théorie économique et l’administration des affaires. Titulaire d’un certificat en programmation informatique obtenu en 2018 à la Tech Talent South, il est le fondateur de la start-up technologique Fleri.

Le Ghanéen Samuel Baddoo permet aux émigrés de prendre soin de leurs  familles restées en Afrique - We are Tech
Fondé en 2020, Fleri est une start-up de technologie financière qui veille à ce que l’argent que les émigrés envoient chez eux réponde de manière transparente aux besoins de leurs proches. La start-up fournit les contrôles et la visibilité que les membres de la diaspora ont toujours voulu avoir.

Lire Aussi  Nouvelle-Zélande : les restes de deux enfants retrouvés dans des valises vendues aux enchères

L’idée de Fleri est née à cause du système de soins de santé défaillant qui a joué un rôle dans la perte de l’oncle et des grands-parents de Samuel Baddoo. Le premier produit, FleriHealth, de la start-up Fleri apporte la tranquillité d’esprit aux émigrés en leur permettant de parrainer des plans de soins de santé pour leurs proches restés au pays.

« Si votre mère [en Afrique] veut aller à l’hôpital, nous vous en informons. Lorsqu’elle reçoit une visite à domicile, nous vous envoyons un rapport sur ce que l’infirmière ou le médecin a dit », explique Samuel Baddoo. « Il s’agit d’instaurer la tranquillité d’esprit pour l’immigré qui vit à l’étranger de savoir que ses proches sont en sécurité et protégés », ajoute-t-il.

En 2019, l’entrepreneur a cofondé [re]start, une start-up qui avait pour mission d’aider les gens à trouver et à développer des carrières qu’ils aiment. il y a été le directeur des opérations jusqu’en 2020. En 2013, il a cofondé la société de services et de conseil aux entreprises Porter & Dale et en 2014, il a aussi cofondé la start-up Kitchen Express.

Lire Aussi  Grâce Decca permet la libération de 08 détenus à Douala

Tuteur pour la formation des adultes entre 2007 et 2008 au sein de la Talent Restoration Academy, Samuel Baddoo a travaillé entre 2012 et 2013 à Heel The World au service de développement et d’autonomisation des entreprises. En 2015, il a rejoint le fournisseur mondial de services logistiques DB Schenker au poste de coordinateur des opérations.

En 2018, la société américaine de mobilité EmpowerBus le nomme responsable du développement commercial. Parallèlement, il a travaillé en tant que développeur Ruby On Rail (framework du langage de programmation Ruby) de la société Tech Talent & Strategy (anciennement Tech Talent South), détenue par des femmes et spécialisée dans le recrutement, la formation et le conseil dans le domaine des technologies.

Partager:

Lire Aussi  “Toi Messi, tu es comme Ramba Junior, tu ne…” ; Lionel Messi dans de sales draps, cette comparaison qui fait jaser
Share on Reddit Share on WhatsApp Share on Telegram
Advertisement

Á La Une