Connect with us

Divertissement

Côte d’Ivoire : 10 976 000 000 FCFA pour la construction d’infrastructures sportives

Published

on

Pour l’année 2023, l’Etat de Côte d’Ivoire a décidé de consacrer 365 jours aux ambitions et projets jeunes. Pour ce faire, le ministère des sports et loisirs, dans une récente déclaration communiquée par le Centre d’information et de communication gouvernementale (CICG), a annoncé la construction d’infrastructures sportives et récréatives.

Côte d’Ivoire : l’Etat envisage la construction de 91 complexes sportifs en 2023

Pour renforcer et accélérer le dispositif d’accompagnement des jeunes en 2023, le gouvernement a envisagé, sous la houlette du ministère des sports et loisirs, la construction d’infrastructures sportives et récréatives.

« Le Président de la République attend de nous beaucoup d’initiatives et de célérité dans la mise en œuvre de notre programme, pour donner corps à la Côte d’Ivoire solidaire », a indiqué le ministre des Sports, Claude Paulin Danho.

Lire Aussi  Kimmich : le joueur déclenche une vive polémique en Allemagne

Un esprit sain dans un corps. Les jeunes et le sport s’allient. Pour y parvenir, le ministère de tutelle envisage de nombreux projets à finaliser et à lancer en 2023. Ainsi, Danho Paulin annonce l’achèvement de 10 mini-complexe multisport dénommés « Agoras » dans les communes de Yopougon, Abobo, Attécoubé, Port-Bouët, Béoumi, Dimbokro, Touba, M’batto, Guiglo, et Boundiali.

Placé sous financements extérieurs, le coût global des projets est estimé à 10.976.000.000 FCFA. Ces complexes seront construits sur le modèle de l’actuelle Agora de Koumassi inauguré le 21 décembre 2019, par le président de la République Française, Emmanuel Macron.

En marge de la pratique sportive, les centres permettront d’accueillir des concerts ou des pièces de théâtre, en vue de désengorger le palais de la culture de Treichville majoritairement sollicité pour lesdites activités. Comme l’Agora de Koumassi, ils pourront également faciliter l’accès à l’éducation, à la santé, développer l’entrepreneuriat et l’insertion des jeunes.

Lire Aussi  « Elle parle mal avec sa bouche, il va falloir que je lui apprenne le respect » : c’est la guerre entre deux stars de Mamans & Célèbres !

Selon le ministre des sports, en plus de cette valeur ajoutée, il est important de notifier les raisons d’un tel investissement. « Le sport occupe sainement la jeunesse. Il permet aux Ivoiriens d’améliorer leur santé par la pratique régulière du sport. Il contribue à lutter contre la délinquance juvénile, l’exode rural et l’immigration clandestine », a-t-il dit.

Inscrit dans le plan national de développement du ministère ivoirien des sports et loisirs, ce projet, à terme, compte développer 91 complexes sportifs multifonctionnels de proximité sur tout le territoire national. Entre autres projets, quatre piscines olympiques et deux complexes omnisports verront le jour dans les communes d’Abobo, Attécoubé, Marcory, et Yopougon pour un coût de 16 milliards de FCFA entièrement financé par l’Etat de Côte d’Ivoire. Dans les capitales régionales, le ministère envisage le lancement des travaux de construction de 193 infrastructures sportives de proximité.

Lire Aussi  WhatsApp déploie cette fonctionnalité que vous attendiez tousBrouillon auto

Tous ces travaux appartiennent à une même firme, le Programme de réhabilitation d’équipement et de construction des infrastructures sportives (PRÉCIS). L’objectif est de rapprocher les populations des lieux de pratique sportive, en créant des opportunités pour les jeunes, et de favoriser leur épanouissement.

Bekanty N’ko www.afrique-sur7.ci

Advertisement

Á La Une