Connect with us

Divertissement

Côte d’Ivoire: Reçu par Bruno Koné, ce que le PDG de CHIM-INTER a dit au Ministre 

Published

on

Le Ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Bruno Koné, a reçu en audience le lundi 23 janvier 2023 à Abidjan-Plateau, le Président Directeur général de la société Challenge Immobilier International (CHIM-INTER).

Secteur de l’immobilier : Le PDG de Chim-inter Yamoussa Coulibaly, reçu en audience par le ministre de la Construction

« Nous l’avons reçu pour le remercier de son courage et l’engagement à accompagner le ministère de la Construction », a fait savoir Bruno Koné qui a rassuré son hôte sur la disponibilité de son département ministériel pour tout besoin en tant qu’entreprise citoyenne « parce que la volonté du président de la République, SEM Alassane Ouattara, c’est de donner tous les moyens aux opérateurs nationaux de se réaliser à travers les projets de l’État ».

chim-inter

Réagissant à cette audience à lui accordée par son ministre de tutelle, le patron de Chim-inter s’est réjoui de cette rencontre. « M. le ministre a voulu nous recevoir pour nous remercier dans un premier temps, Chim-inter et notre modeste personne, pour le travail que nous abattons dans la Bagoué et par delà, dans toute la Côte d’Ivoire. Nous avons été beaucoup impressionné par cette démarche, parce que très souvent, nous agissons sans savoir que nous sommes suivis par les autorités. Deuxième chose, il nous a présenté sa vision de son département ministériel qui est de donner la primauté aux opérateurs nationaux pour réaliser des projets pour le compte de l’État. Évidemment, c’est en raison de certaines circonstances que l’État est obligé de faire appel à l’extérieur », a indiqué Yamoussa Coulibaly.

Lire Aussi  “On fait caca l’un devant l’autre” : Gilles Verdez balance sur son étrange "rituel" avec Fatou en direct sur "TPMP"

Profitant de cette rencontre, l’opérateur immobilier a partagé la vision de son entreprise au représentant d’Alassane Ouattara dans le secteur de la Construction, du logement et de l’Urbanisme en Côte d’Ivoire. « Nous avons profité de l’occasion pour présenter notre société, son positionnement en tant qu’entreprise citoyenne d’accompagner l’État dans sa politique de développement du pays. Donc ensemble, Chim-inter et le ministère de la construction, nous nous retrouvons sur le même pallier pour travailler pour notre pays, la Côte d’Ivoire. Depuis bientôt 3 ans, nous avons chaque année une vision où nous essayons de mettre en pratique et de réaliser nos programmes », a-t-il précisé.

CHIM-INTER

En outre, le patron de Challenge Immobilier International, a aussi décliné ses ambitions pour 2023, comme il le fait chaque année. « En 2020, nous avions dit qu’elle devrait être une année exceptionnelle et cela l’a été, pourquoi parce que malgré la situation de la COVID 19, notre jeune entreprise a connu un essort performant incroyable. Pendant que d’autres entreprises fermaient, nous avons pu booster nos activités. Pour cette année 2023, nous voulons passer à une autre étape. J’ai parlé de prise de pouvoir. Certains vont penser politique. Ce n’est pas politique. C’est plutôt nous imposer concrètement sur le terrain en démontrant que nous sommes la meilleure entreprise dans le domaine du foncier et de l’immobilier en Côte d’Ivoire. Certes nous sommes une entreprise jeune, mais nous voulons démontrer par nos actions que nous pouvons réaliser cela. La prise du pouvoir parce que nous voulons être une entreprise incontournable dans le domaine du foncier et de l’immobilier dans notre pays . La prise du pouvoir, c’est de satisfaire tous les partenaires et faire l’unanimité. Si aujourd’hui vous êtes reconnus par vos partenaires et vos clients, c’est qu’ils sont satisfaits. Et notre plus grand combat, c’est la satisfaction de nos clients et nos partenaires », a souhaité Yamoussa Coulibaly.

Lire Aussi  Mali/ Franklin Nyamsi, Conseiller Spécial de Guillaume Soro, dévoile ce qu’il s’est dit avec le Colonel Assimi Goïta

chim-inter

Mais l’atteinte de cet objectif et des ambitions de l’entreprise ne peuvent être possible que dans un climat de paix. C’est pourquoi, se réjouissant de la stabilité sous la gouvernance du Président Alassane Ouattara, ce chef d’entreprise a souhaité que cette paix perdure par la volonté du Chef de l’Etat. « C’est parce qu’il y a un climat de paix et de sérénité que nous pouvons travailler. C’est parce qu’il y a un climat de paix et de sérénité que les entreprises ivoiriennes prospèrent beaucoup aujourd’hui et que la Côte d’Ivoire avance.. Par contre, en situation de guerre, il n’y a pas d’activité économique. C’est plutôt le désastre. Il n’y a pas de développement sans paix. Nous remercions le Président Alassane Ouattara d’avoir fait en sorte qu’aujourd’hui, la Côte d’Ivoire soit un havre de paix et surtout favorable aux investisseurs grâce à ce climat de paix. Il y a un environnement sécuritaire pour le développement des entreprises. Nous demandons au Président de peser de tout son poids pour continuer à maintenir cette paix , afin que notre pays puisse atteiindre son émergence », a indiqué l’hôte de Bruno Koné.

Lire Aussi  Christophe Dechavanne admet avoir une crainte avec Léa Salamé : que ça ne se passe pas aussi bien en perso qu’à l’antenne !

Créée il y a 5 ans, Chim-inter est une entreprise active dans le domaine de l’immobilier et du BTP. Elle met, entre autres, des terrains sécurisés et des programmes immobiliers à la disposition des populations. Chim-Inter est un aménageur foncier et immobilier agréé présent à Abidjan, Yamoussoukro, Bouaké, Jacqueville, Korhogo, Mbrou et dans la région de la Bagoué. Elle porte, également, la voix de la Côte d’Ivoire en Guinée Conakry, aux États Unis et à Dubaï.

Advertisement

Á La Une