Connect with us

Divertissement

Une reconnaissance nationale pour les 49 militaires ivoiriens

Published

on

Les Casques bleus ivoiriens déployés au Mali et des contingents de retour de mission de Tombouctou, de Mopti et de Bamako ont été décorés ce mardi 24 janvier à la Place d’armes Ouattara Thomas d’Aquin de l’Etat-Major Général des Armées, au Camp Gallieni à Abidjan. Cette cérémonie s’est déroulée en présence du chef d’Etat-major général des armées de Côte d’Ivoire, le général de corps d’armée, Lassina Doumbia.

Il s’agit de 852 militaires (850 soldats et deux gendarmes) issus du 1er Bataillon pilote projetable, de la 4e Compagnie de protection, du 8e Élément national de soutien, des officiers d’État-major et des gendarmes prévôts engagés dans la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma).

Les 49 militaires ivoiriens condamnés par la justice malienne pour « crimes d’attentat et de complot contre le gouvernement » puis graciés par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, ont été faits Chevaliers dans l’Ordre national.

Lire Aussi  Exilé depuis 3 ans, Guillaume Soro ne lâche pas Ouattara

Arrêtés à Bamako le 10 juillet 2022 et soupçonnés d’être des « mercenaires », les 49 soldats ivoiriens étaient accusés d’atteinte à la sûreté extérieure de l’Etat, de port et transport d’armes et de munitions de guerre.

Au terme des mois de tensions entre la Côte d’Ivoire et le Mali, leur retour a été l’occasion pour le chef de l’Etat ivoirien de vouloir « reprendre des relations normales » avec Bamako. Il a d’ailleurs invité Assimi Goïta à effectuer une visite à Abidjan.

Advertisement

Á La Une