Connect with us

Divertissement

Google licencie 12 000 salariés, soit plus de 6 % de ses employés

Published

on

Le géant de la tech, Google, a décidé de licencier 12 000 salariés, soit 6 % des employés mondiaux. Cette annonce a été faite dans un courriel adressé aux employés de l’entreprise. Son PDG, Sundar Pichai, regrettant de « dire au revoir à des personnes incroyablement talentueuses que nous avons eu du mal à engager et avec lesquelles nous avons aimé travailler ». Cela est dû à une baisse économique.

Google touché, décide de se séparer de 12 000 salariés

Après le Méta (11.000 salariés touchés), Microsoft (10.000) Amazon (18.000) et Twitter (3.700), c’est au tour de Google d’annoncer une importante vague de licenciement. Ce sont presque 55.000 emplois chez les géants de la tech qui viennent de disparaître. Seul Apple a maintenu ses effectifs.

« Le fait que ces changements vont toucher la vie des Googlers [les salariés de Google, NDLR] me pèse lourdement, et je prends toute la responsabilité pour les décisions qui nous y ont menés », écrit le dirigeant dans son message. Le géant Américain ne précise pas spécifiquement quelles fonctions sont concernées. Les métiers préservés sont ceux qui sont « alignés avec les plus hautes priorités de l’entreprise », notamment l’intelligence artificielle.

Lire Aussi  Julien Tanti : dettes, poursuites judiciaires… pourquoi il est en conflit avec Magali Berdah

Ces actions sont donc le reflet d’une baisse économique du secteur, et notamment de la publicité en ligne. Au troisième trimestre, les revenus que Google génère grâce à la publicité n’ont ainsi progressé que de 2,5 %. Les recettes publicitaires de YouTube, la plateforme vidéo de Google, ont pour leur part baissé de presque 2 %. En plus d’une croissance plus faible, tous revenus confondus, le géant Américain avait aussi enregistré un fort recul de son résultat net qui avait fondu d’un quart.

Espérons par ailleurs que le buzz ChatGPT et l’IA, vu comme une opportunité par Sundar Pichai, ne créera pas une nouvelle bulle qui explosera rapidement en rendant la situation encore plus alarmante ! D’ailleurs, après cette annonce, l’action d’Alphabet a connu une hausse de 3,5 % dans les échanges électroniques précédant l’ouverture de la Bourse de New York.

Lire Aussi  Âgé de 42 ans et père de 11 enfants, Nick Cannon révèle sa « plus grande culpabilité »

Aux États-Unis, le personnel de Google licencié va avoir droit à une indemnité de départ correspondant à 16 semaines de salaire, plus deux semaines pour chaque année supplémentaire passée chez Google, ainsi qu’à six mois de soins de santé. Ils bénéficieront en outre de leurs primes et vacances restantes de 2022. Sundar Pichai précise que les employés remerciés, en dehors des États-Unis, auront un soutien conforme à la législation locale. Sundar Pichai a par ailleurs réaffirmé l’ambition de Google de se focaliser davantage sur l’intelligence artificielle.

Rita Sorgho www.Afrique-sur7.ci

Advertisement

Á La Une