Connect with us

Divertissement

L’ancien président mauritanien Ould Abdel Aziz cache toujours l’origine de sa richesse

Published

on

La justice mauritanienne a mis aux arrêts ce mardi l’ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz, à la veille d’un procès où il lui est reproché d’avoir abusé du pouvoir afin d’amasser une fortune immense. Les policiers « sont venus le chercher chez lui » à Nouakchott avec un mandat, rapporte l’AFP.

L’ancien chef d’Etat mauritanien, 66 ans, a dirigé le pays de 2008 à 2019.

Soupçonnés de malversations dans la passation de marchés publics ou la cession du domaine immobilier et foncier de l’Etat, Ould Abdel Aziz ainsi qu’une dizaine d’anciens premiers ministres, ministres et hommes d’affaires sont appelés à répondre devant le tribunal de multiples chefs d’accusation, dont « enrichissement illicite », « abus de fonctions », « trafic d’influence » ou « blanchiment ».

Selon les informations, il se serait constitué un patrimoine et un capital estimés à 67 millions d’euros au moment de son inculpation en mars 2021 devenant l’un des rares ex-chefs d’Etat à répondre d’enrichissement illicite devant la justice.

Lire Aussi  Russie/ Poutine annonce le missile hypersonique « ZIRCON » qui ne connait aucun obstacle…

Il reconnait être détenteur d’une immense richesse mais, refuse de s’expliquer sur l’origine de sa fortune et dénonce un complot politique. Cependant, il dit être prêt à se présenter au tribunal pour « défendre [son] honneur » contre des « accusations extravagantes, fallacieuses, concoctées par une équipe hybride sélectionnée au service de l’injustice ».

Advertisement

Á La Une