Connect with us

Divertissement

Hydrocarbure : quatre  pays d’Afrique centrale vont construire un Gazoduc de 6500 KM

Published

on

Quatre pays d’Afrique centrale entendent construire un gazoduc d’ici 2030. Il s’agit du Cameroun, de la Guinée équatoriale, du Tchad, du Congo et de la RD Congo. Le projet vise à ouvrir une nouvelle ère de commerce et de sécurité énergétiques intra-africains, selon les informations officielles relayées par le média energycapitalpower.

Précisément, le système d’oléoducs et l’infrastructure centrale comprendront des dépôts de stockage, des terminaux de gaz naturel liquéfié, des raffineries et des centrales électriques au gaz et vise à répondre à la demande régionale de produits pétroliers raffinés.

Selon Gabriel Mbaga Obiang Lima, ministre des Mines et des Hydrocarbures de Guinée équatoriale, qui s’exprimait au cours d’une récente table ronde organisée par la Chambre africaine de l’énergie, « la Guinée équatoriale travaille sur la première phase, qui comprend la connexion à travers le Tchad ».

Lire Aussi  Côte d’Ivoire - Affaire « Une société chinoise dans une forêt classée »: Voici le Ministère qui est derrière

Et d’ajouter : « 2022 était l’année où nous devions informer tout le monde et nous assurer que ce n’est pas un rêve, mais quelque chose qui sera exécuté. L’Organisation africaine des producteurs de pétrole travaille déjà avec un cabinet de conseil pour toute l’étude du projet et notre prochaine réunion aura lieu au Tchad en novembre [2023] pour impliquer davantage de pays ».

Le membre du gouvernement a évoqué ses projets de voyage au Gabon, où il rencontrera son homologue et le président de la République pour discuter du rôle important du Gabon dans ledit projet, compte tenu de sa grande expérience en matière de soutage pétrolier.

« Nous discuterons avec des entreprises gabonaises, telles que Panoro Energy, de la manière de coopérer avec elles et avec d’autres prestataires de services. Le Gabon est plus que prêt, le pays ayant déjà mis en place toutes les infrastructures nécessaires », a déclaré Gabriel Mbaga Obiang Lima.

Lire Aussi  Togo : la Police nationale remporte le championnat militaire et paramilitaire de volley-ball

Essama Aloubou

Advertisement

Á La Une