Connect with us

Divertissement

« Volé » et « manipulé » pendant « un an et demi » par une femme : face à Faustine Bollaert, ce chroniqueur de « TPMP » raconte son calvaire dans « Ça commence aujourd’hui » !

Published

on

Chaque jour, Faustine Bollaert reçoit des invités venus témoigner et évoquer des moments marquants de leur vie dans son émission « Ça commence aujourd’hui ». S’il s’agit d’hommes et femmes inconnus du grand public, l’animatrice consacre aussi quelques éditions aux célébrités. Prochainement, France 2 va diffuser une édition spéciale intitulée « Célébrités, ils ont fait la Une des faits divers« . L’occasion pour Jean-Michel Maire d’évoquer son calvaire.

En effet, le chroniqueur de « TPMP » a vécu « un an et demi » avec une femme qui l’a volé et manipulé. « On est resté un an et demi ensemble et ça passe très vite quand il se passe plein de choses et je me suis rendu compte à la fin qu’elle m’avait menti », explique Jean-Michel Maire avant de préciser que ladite femme, lui avait menti « sur son prénom, son âge, sa nationalité, que son père ne l’avait jamais violée, que son mari était toujours vivant ».

Lire Aussi  Greg Yega et Mélanie ORL : On connaît enfin les raisons de leur rupture !

À voir également : Faustine Bollaert reçoit Alizée, crâne rasé, ongles géants et look futuriste : son combat pour devenir celle qu’elle a toujours voulu être !

Jean-Michel Maire évoque son calvaire face à Faustine Bollaert

Une situation qui n’a pas manqué de choquer la compagne de Maxime Chattam. Celle-ci lui demandant alors dans « quel but » l’ex-compagne du journaliste avait agi de la sorte. « Elle me volait. Le matin, elle partait pour emmener sa fille à l’école. Et du coup, le matin, avant de mener sa fille à l’école, elle prenait ma carte bleue », explique-t-il à l’animatrice.

Le chroniqueur se souvient lui avoir « donné [son code] parce que [il lui avait] dit ‘pour faire les courses tu te sers de mon compte évidemment’ ». « Elle allait au distributeur et elle retirait tout ce qu’elle pouvait », ajoute-t-il. Même si Jean-Michel Maire s’en est rendu compte, celui-ci reconnaît avoir trop « fait confiance ». Et ne pas avoir eu envie de croire à l’entourloupe : « C’est seulement quand je reprenais ma carte bleue et que je voulais retirer pour acheter quelque chose à chaque fois il me disait le plafond est dépassé ».

Lire Aussi  Exclu Public : la vérité sur l’énorme polémique qui entoure la présidente de la région Île-de-France, Valerie Pecresse et… Beyoncé !

Au final, le chroniqueur de Cyril Hanouna a pu se rendre compte de la manipulation, le jour « où la banque a fini par [l]’avertir qu’il y avait un problème« .

R.F

Advertisement
Advertisement

Á La Une