Connect with us

Divertissement

Loch Ness : de nouvelles recherches organisées ce week-end pour trouver le mystérieux monstre sous-marin !

Published

on

Les 26 et 27 août 2023, une équipe de chercheurs indépendants de la LNE (Loch Ness Exploration) et plusieurs bénévoles issus du centre du Loch Ness mèneront une importante opération de recherche baptisée « The Quest« . Le but ? Percer le mystère de cette énigmatique créature, qui vivrait dans les profondeurs de ce vaste lac écossais de 56 km carrés situé dans les Highlands.

Il s’agit de la plus grande opération de recherche depuis 1972. Pour réaliser leurs recherches, les chercheurs seront équipés d’outils technologiques d’envergure, comme des drones équipes de caméras thermiques capables de fournir des images sous-marines, mais également d’hydrophones, pouvant détecter des signaux acoustiques dans l’eau.

Les bénévoles, quant à eux, devront surveiller tous les mouvements suspects à la surface de l’eau et recevront au fil de l’opération des conseils pour identifier les apparitions.

Nessie, une créature aquatique préhistorique

Connaissez-vous la légende du monstre du Loch Ness qui remonte au VIe siècle ? Dans le village, de nombreux habitants apeurés sont convaincus qu’un des leurs aurait été dévoré par un monstre aquatique, aux allures de plésiosaure (un reptile marin préhistorique).

Lire Aussi  L’animatrice et journaliste sportive Carine Galli fan des "avions sans enfants", la Toile ne l’épargne pas !

Les habitants se tournent alors vers le moine du village, Saint-Colomba, qui aurait alors sommé le monstre de ne pas s’en prendre au baigneur. Nessie, facile à convaincre, se serait alors exécutée… jusqu’à son apparition des siècles plus tard sur une photographie de Robert Kenneth Wilson publiée dans le Daily Mail dans les années 1930.

©Allstar Picture Library / Alamy / Abaca

En réalité, il s’agissait d’une photographie truquée à l’aide d’un sous-marin sur lequel avait été ajouté une tête de monstre. Même si cette supercherie a été découverte, elle a tout de même suscité de nombreuses théories et fantasmes en tout genre quant à l’existence même de cette créature sous-marine, surnommée Nessie.

Le saviez-vous ? Dans les années 1960, le Bureau d’enquêtes sur les phénomènes du Loch Ness (LNIB) a été créé pour réunir des informations autour du monstre.

Lire Aussi  Maeva Ghennam : souffrant d’une forte allergie au visage, elle donne de ses nouvelles

Depuis des décennies, des milliers d’amateurs de monstrologie et de bêtes légendaires se rendent dans le nord de l’Écosse pour découvrir des traces potentielles de Nessie. Pourtant, en 2019, des recherches menées par un généticien néo-zélandais sur des relevés ADN de plus de 3 000 espèces montrent qu’aucune espèce géante ne pouvait vivre dans le Loch Ness, malgré le fait qu’il pouvait atteindre une profondeur maximale de plus de 270 mètres ! Il s’agirait plutôt d’anguilles, très présentes dans le lac.

Pour information, la dernière observation possible de Nessie date de juin 2023. Un couple de Français aurait effectivement aperçu une « forme sombre de 20 mètres de long, se déplaçant juste sous la surface de l’eau pendant plusieurs minutes » comme le rapporte le Scottish Daily Express. Mais de quoi pouvait-il s’agir ? Réponse peut-être dans les prochains mois !

Lire Aussi  Hugo Clément : agacé par une vidéo de Rayane Bensetti, il l’interpelle fermement

Le saviez-vous ? Selon le registre officiel des observations du monstre du Loch Ness, 1148 signalements du monstre ont été faits depuis sa création.

LR

Advertisement

Á La Une