Connect with us

Divertissement

Jean-Jacques Goldman agacé par un livre biographique, son auteur lui répond sans détour : « Il a disparu »

Published

on

Son silence passionne autant qu’il questionne. Effacé de la scène médiatique depuis plusieurs années, Jean-Jacques Goldman ne tient pas à redevenir une personnalité publique. Ce mercredi 23 août 2023, le chanteur préféré des Français est sorti du silence qu’il cultive bien volontiers pour répondre à la monographie qu’ont publiée les éditions Seuil le 18 août dernier, et qui lui est consacrée. Signée Ivan Jablonka et baptisée sobrement Goldman, elle dresse le portrait du chanteur, mais aussi et surtout de l’homme, cet  »enfant d’immigrés juifs devenu un artiste engagé après la mort des utopies, un artisan au cœur des industries culturelles, un homme en rupture avec les codes virils ».

Une biographie qui a fait sortir Jean-Jacques Goldman de ses gonds, et qui l’a poussé à prendre la parole dans une interview accordée au Canard Enchaîné. Dans celle-ci, très brève, celui qui vit désormais à Londres bien loin de la notoriété française qu’il fuit, conteste les écrits d’Ivan Jablonka, qu’il affirme n’avoir jamais rencontré :  »Je n’ai jamais rencontré cet auteur, mes amis non plus, et je suis triste pour tous les gens qui se font duper en achetant ces livres qui parlent de moi ».

Lire Aussi  Jean-Pierre Foucault de retour dans "Qui veut gagner des millions ?" : ses gros pépins de santé révélés

A voir également : 

 »Sa tristesse, c’est sa célébrité persistante »

Invité de France Inter ce lundi 28 août, Ivan Jablonka a réagi à la polémique, et a commenté avec humour la sortie de l’ombre de Jean-Jacques Goldman :  »Quel honneur d’abord, quel honneur effectivement que Jean-Jacques Goldman, enseveli dans le silence depuis vingt ans, en sorte pour parler de mon livre » s’est amusé celui qui a tout de même reçu le prix Médicis 2016 pour son roman Laëtitia ou la fin des hommes, et le prix Guizot 2012 de l’Académie française pour son roman Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus.

Souhaitant défendre son travail et les mois qui ont été nécessaires à l’élaboration de cette monographie, Ivan Jablonka a rappelé combien, selon lui, Jean-Jacques Goldman maudissait la vie qu’il s’est choisie :  »Il parle de tristesse. Je crois que la cause de sa tristesse n’est pas mon livre, mais sa célébrité persistante. Oui, on aime Goldman, alors qu’il a disparu, et cette célébrité persistante […] indique le paradoxe d’une star qui ne voulait pas être connue » a expliqué l’auteur et universitaire de 49 ans.

Lire Aussi  Carla Moreau : trompée par Kevin Guedj, Thibault Garcia est accusé de l’avoir taclée

Pour écrire Goldman, Ivan Jablonka a indiqué avoir  »dépouillé 50 ans d’archives audiovisuelles, presse écrite, etc. » et avoir  »eu accès au dossier d’instruction de Pierre Goldman (son demi-frère, ndlr) et Sirima (assassinée en 1989, ndlr) […] aux chiffres de Deezer […] et à des entretiens de fans ». Une chose est sûre : en sortant de l’ombre pour critiquer le livre Goldman lui étant consacré, Jean-Jacques Goldman semble avoir commis l’effet Streisand, puisque l’ouvrage d’Ivan Jablonka se classe désormais parmi les meilleures ventes de cette fin de mois d’août 2023. Oups…

C.G

Advertisement

Á La Une