Connect with us

Divertissement

« Passe rail » : un abonnement illimité pour voyager en TER et en Intercités « autour de 49 euros » disponible dès l’été prochain !

Published

on

Ce jeudi 7 septembre sur France 2, le ministre des Transports Clément Beaune est revenu sur le « passe rail« . Évoqué pour la première fois lundi par Emmanuel Macron dans son interview avec Hugo Décrypte, le « Passe Rail » est un abonnement qui permet de voyager en illimité sur tous les réseaux urbains (métro, bus, tramways) et dans les trains régionaux (Ter, Intercités) pour « un prix attractif autour de 49 euros par mois« .

Déjà mis en place dans d’autres pays européens comme l’Allemagne ou le Portugal, ce type d’abonnement rencontre un véritable succès auprès des voyageurs. Zoom sur ce nouveau dispositif économique et écologique !

Une initiative positive pour les voyageurs et la planète

Pour répondre aux problématiques de l’inflation et du réchauffement climatique, cet abonnement est une réelle (ré) volution pour les voyageurs. Ils auront l’occasion dès l’été prochain de partir en congés en Intercités ou en TER, tout en profitant des transports publics sur place. Par ailleurs, ce dispositif exclu les TGV.

Lire Aussi  "Un missile à ton nom sur Gaza" : Maeva Ghennam dévoile une photo choc sur les réseaux sociaux

Mais qui pourra prétendre à cet abonnement ? Tous les voyageurs, sans condition d’âge ou de revenus, pourront circuler de manière illimitée à moindre coût !

Des discussions sont encore en cours…

Dès le mois de septembre, les présidents de région, des grandes métropoles et les maires de grandes villes vont être invités à discuter de ce sujet avec Clément Beaune. Effectivement, pour permettre la création de ce passe, « l’État mettra la main à la poche » assure le ministre des Transports.

Pour certains représentants politiques, cette annonce est accueillie avec beaucoup de scepticisme. « Le président de la République a souvent de très bonnes idées, mais il faut surtout qu’il arrête d’avoir des idées avec le pognon des collectivités locales« , a réagi sur France Info Franck Dhersin, vice-président des Hauts-de-France chargé des transports. Effectivement, ce dispositif ferait augmenter les dépenses et obligerait les régions à acheter davantage de trains et embaucher de nouveaux conducteurs pour répondre aux nouveaux besoins.

Lire Aussi  Jean Dujardin dévoile la première image de lui en "Zorro" : la drôle de réaction de sa femme

Bon à savoir : À l’échelle régionale, des initiatives telles que celles-ci ont déjà lancé. En Occitanie par exemple, les trains et les cars sont gratuits pour les jeunes âgés de 12 à 26 ans.

LR

Advertisement

Á La Une