Connect with us

Divertissement

Disparition d’Emile : l’élément qui pourrait confirmer l’hypothèse criminelle se précise

Published

on

Un an après la disparition d’Émile, un élément de l’enquête pourrait confirmer l’hypothèse criminelle. On fait le point !

Bientôt une année est passée après le terrible drame. Depuis juillet dernier, la triste histoire de la disparition du petit Émile secoue la France entière. Ce petit garçon de 2 ans et demi est introuvable au Haut-Vernet, dans les Alpes-de-Haute-Provence. L’enfant échappait alors à la vigilance de ses grands-parents et on ne sait toujours pas ce qu’il est devenu.

Durant les battues massives lancées par les gendarmes et les bénévoles, c’est 97 hectares de champs et de bois qui sont ratissés. Et aucune trace du petit garçon. Quelques mois plus tard, la première une piste. Jusqu’à aujourd’hui, on ne sait toujours pas ce qui est arrivé à Émile, disparu tragiquement.

La disparition d’Émile : ce qu’on sait

Le 30 mars dernier, l’enquête avance enfin ! Une randonneuse trouve un crâne qui sera malheureusement celui d’Émile. Non loin de l’horrible découverte, les habits du petit garçon. Et quelques jours plus tard c’est un nouveau petit os appartenant à l’enfant qui est découvert. Le maire de la ville où a eu lieu le terrible drame, signe l’acte de décès du petit garçon. Celui-ci explique qu’il s’agit d’un « simple acte administratif ».

Les théories fusent. Une médium prend même la parole sur l’affaire et dit avoir eu des visions : le petit garçon se serait perdu et aurait été « mangé par les loups ». Des questions persistent : pourquoi tous les ossements d’Émile n’ont pas été retrouvés ? Pourquoi ses chaussures étaient dépourvues de lacets ? La famille, qui était alors suspectée, est mise hors de cause. Un proche se confie même sur l’état dans laquelle se trouvent les parents d’Émile.

Lire Aussi  ‘Ça a pété’ : Jessica Thivenin et Thibault Garcia s’expriment sur leur rupture

L’élément qui pourrait confirmer l’hypothèse criminelle se précise

Les enquêteurs n’ont pas tranché sur la cause de la mort du petit garçon. Une théorie émerge quant à la présence d’une tierce personne impliquée dans le meurtre d’Émile. L’absence des lacets sur les chaussures devient un élément troublant qui vient perturber la thèse accidentelle. Cette absence pourrait être celle d’une autre personne présente au moment de la disparition du garçonnet.

Mais les enquêteurs, habitués à ce genre d’affaire, ne veulent pas crier victoire trop vite et tendent à garder leur sang-froid. Comme le précise le Nice Matin :

Les spécialistes des faits divers le savent, des faits, apparemment troublants, trouvent parfois, en matière de criminologie, une explication logique.

Presqu’un an après sa disparition et plus de trois mois après la découverte de ses ossements, Émile n’a toujours pas été rendu à ses parents. L’enquête est toujours en cours et tous les éléments restent des pièces à conviction qui peuvent faire l’objet d’analyses à tout moment. Tant que l’affaire n’est pas clôturée, les parents vont devoir s’armer de patience avant d’honorer la dépouille de leur fils comme ils le souhaitent.

 

The post Disparition d’Emile : l’élément qui pourrait confirmer l’hypothèse criminelle se précise appeared first on Officielles.

Á La Une