Connect with us

Divertissement

« Ferme ta g… », « quitte le plateau » : règlement de comptes en direct sur « TPMP » entre Benjamin Castaldi et Gilles Verdez sur fond de religion, bouteille d’eau et injures balancées en plateau !

Published

on

On peut être ami dans la vie de tous les jours, mais ne pas partager les mêmes idées. Qu’elles soient politiques, religieuses, ou même sportives. Et Gilles Verdez et Benjamin Castaldi en sont la preuve. En effet, les deux chroniqueurs de « TPMP » ne partagent jamais le même avis sur les sujets débattus dans l’émission et cela n’a une nouvelle fois pas loupé ce jeudi 11 mai. Notamment lorsque Cyril Hanouna a souhaité évoquer la polémique liée à un collège d’Alsace.

L’établissement devait retransmettre le film « Tomboy » aux élèves de 6e. Toutefois, les parents d’élèves ont refusé. « Ce long-métrage sorti en 2011 pose la question du genre […] mais les parents d’élèves ont accusé le film de pouvoir mettre en danger le développement psychologique de leur enfant. L’établissement catholique a donc décidé d’annuler la diffusion pour ne pas créer davantage de problèmes », a rappelé la voix-off de « TPMP » pour présenter le sujet du débat.

À voir également : Benjamin Castaldi à coeur ouvert sur sa relation « compliquée » avec Flavie Flament, il lui demande pardon officiellement !

Lire Aussi  Une célèbre candidate des Marseillais enceinte ? Ce cliché de son ventre arrondi soulève de vives réactions !

Benjamin Castaldi comprend les parents d’élèves

L’occasion pour Benjamin Castaldi de prendre parti pour les parents et donner ses arguments. « Écoutez, c’est évidemment oui (d’accord avec les parents : ndlr). C’est un collège privé catholique, les parents ont fait un choix. Alors moi je ne suis pas forcément d’accord avec cette interdiction, mais je comprends que les parents qui ont fait ce choix soient dérangés par des choses… », a-t-il expliqué dans un premier temps avant de se faire couper par Gilles Verdez : « Vraiment très doucement là ! ».

L’intervention n’a pas été appréciée par le compagnon d’Aurore Aleman. « Oh, toi ta gueule ! Même si je trouve ça regrettable… je comprends que des parents qui ont fait un choix de lycée catholique… », a-t-il tenté de redémarrer avant de se faire à nouveau couper, cette fois-ci, par Cyril Hanouna : « Tu vas le dire combien de fois en fait ? ». « Oh, fait chier ! », s’est finalement résigné le chroniqueur.

Lire Aussi  “Ça va être un massacre”, “ils vont détruire nos souvenirs un par un” : Philippe Lacheau fracassé par les internautes, son projet avec Les Inconnus ne passe pas

Gilles Verdez et Benjamin Castaldi s’échangent insultes et bouteilles d’eau

Quelques minutes plus tard, c’est Gilles Verdez qui a donné son avis. Avec un avis bien différent de celui de son collègue : « C’est absolument scandaleux ce qu’il s’est passé, c’est de la censure ! La question du genre… », « moi je préférais Casta’ ! » lâche alors Cyril Hanouna pour faire monter la sauce.

« Ah, t’as entendu ça ? », a demandé fièrement Benjamin Castaldi à Gilles Verdez. Sans doute la goutte de trop. « Vu la prestation que t’as faite ferme ta gueule, ait un peu de dignité. Je vais te dire Benjamin, tu sais que je t’aime… », s’est emporté le compagnon de Fatou avant d’ajouter : « Le minimum de dignité aurait été que tu quittes le plateau ! Et que tu rentres chez toi ! Barre-toi si t’es digne ! La sortie c’est par là Castaldi ! »

L’échange s’est finalement conclu par un lancé de bouteille d’eau de la part du compagnon d’Aurore Aleman qui a éclaboussé Danielle Moreau au lieu de la personne visée. Le tout, avec une franche rigolade pour faire retomber la pression.

Lire Aussi  Vaimalama Chavez : critiquée après son passage dans Fort Boyard, elle s’exprime

R.F

Advertisement

Á La Une