Connect with us

Divertissement

“Vous ne pouvez pas partir si jeune”, Issa Doumbia face au diagnostic alarmant d’un médecin qui l’a “bouleversé” !

Published

on

Ce 14 mai 2023, Frédéric Lopez reçoit dans sa jolie maison d’Un dimanche à la campagne, sur France 2, les confidences de ses nouveaux invités :  la comédienne Cécile Bois incarnant la célèbre Candice Renoir, l’acteur et réalisateur Raphaël Lenglet, l’écrivain suisse à succès Joël Dicker ainsi que l’humoriste et comédien Issa Doumbia. Révélé dans la série Nos chers voisins, l’homme qui fêtera ses 41 ans le 10 juin prochain avait défrayé la chronique pour avoir réussi à perdre près de 35 kilos et pas moins de 10 tailles de pantalon grâce à une redoutable nouvelle hygiène de vie et un coach imparable : un ancien militaire entraînant de nombreuses célébrités parmi lesquelles l’ex-Miss France Iris Mittenaere ou encore le footballeur Benjamin Pavard. Et dans la grange de Frédéric Lopez, le présentateur des 100 vidéos qui ont fait rire le monde entier est revenu sur les raisons médicales qui l’ont poussé à changer, du jour au lendemain, ses habitudes alimentaires… une boulimie compulsive pour pallier à ses doutes et ses craintes, qui, à long terme allait lui être fatale !

 

Lire Aussi  Inès Reg annonce son divorce avec Kevin après avoir officialisé sa participation à "Danse avec les stars"

 

A voir également : Sarah Fraisou des “Anges” : “Maintenant, je rentre dans des pantalons taille 42 !”

 

 

 

“C’est devenu vraiment une nouvelle drogue”

Face à Frédéric Lopez, attablé avec ses convives, le comédien explique : “J’ai eu un problème cardiaque et directement on m’a fait une intervention parce que j’avais une artère bouchée. Et du coup, à partir de ce moment-là, ça m’a sonné, ça m’a sonné ! Et je n’avais jamais eu de problème où je me disais ‘Ouais, t’es gros’, physiquement, j’aimais bien comme j’étais et je vivais bien, quoi. Mais là, en fait, mon corps à un moment a dit ‘stop’ et je n’avais plus le choix. C’était soit je décide de perdre du poids, et les médecins me l’on dit : ‘c’est soit ça, soit vous continuez et on vous perd’.”, raconte le comédien avant de préciser, ému : “Il y a un médecin qui m’a beaucoup touché, il m’a dit : ‘vraiment monsieur Doumbia, ce n’est pas possible, on vous aime, vous ne pouvez pas partir si jeune’. Ça m’a touché (il avait 39 ans à l’époque). Ça m’a bouleversé que ça vienne de quelqu’un d’autre que de mon entourage… ça a été un déclic.” Puis d’analyser sa situation : “Avant, je me jetais dans la nourriture pour tous ces soucis. Moi, mon refuge c’était vraiment la bouffe ! Et je me plaisais dans ça. Et aujourd’hui, j’ai changé le truc. On a réussi, avec Yanis, mon coach sportif, de mettre toutes mes colères, mes doutes, dans le sport. Dès que j’arrive au sport, je lâche tout. Et quand j’en ressors, je me sens hyper bien. C’est devenu vraiment une nouvelle drogue.”

Lire Aussi  Mimie Mathy, la fin de sa belle histoire !

F.V.

Advertisement

Á La Une