Connect with us

Divertissement

« Il fallait tout le temps que je lui achète un sac Chanel… » , l’ex-manager de La Zarra débarque sur « TPMP » et décide de tout balancer !

Published

on

Après plusieurs semaines de suspens, La Zarra s’est enfin illustrée lors de la grande finale de l’Eurovision orchestrée le 13 mai 2023. Malgré les pronostics prometteurs la concernant, la chanteuse n’a fini que 16ᵉ dans le classement ! De quoi décevoir la star… Au même titre que ses fans. Aux yeux de milliers de téléspectateurs, la jeune femme – déçue – aurait également fait un doigt d’honneur après l’annonce de ses résultats.

« Absolument pas », s’est défendue la Québécoise. « Ce n’est pas un geste négatif, c’est un geste de déception que l’on utilise entre amis ». Une réponse qui a agacé Marie Myriam, la dernière chanteuse française à avoir remporté la compétition, en 1977, avec son morceau « l’Oiseau et l’enfant ». « C’est vraiment choquant », a lâché l’artiste dans les colonnes du Parisien. « Quelle honte ! Je suis extrêmement déçue, car cela n’est juste pas possible… La France ne mérite pas cela ».

Lire Aussi  "La variété française c’est plus trop ça" : Dadju interpelle Slimane sur Instagram

Pour elle, La Zarra est allée beaucoup trop loin : « Il y a vingt-six candidats et un ou une seule gagnante. Il aurait peut-être fallu lui expliquer qu’elle n’était pas sûre d’arriver première. C’est le principe d’un concours ». Ce lundi 15 mai 2023, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs ont bien évidemment rebondi sur la polémique. A l’antenne, le présentateur a pu s’entretenir avec Sébastien Farran, l’ex-manager de La Zarra.

à voir également :

« Je ne suis pas ni ton producteur, ni ton amant… »

Sans filtre, le producteur a levé le voile quant à la personnalité complexe de son ex-protégée : « Elle avait parfois des façons de se comporter un peu borderline… Elle me disait tout le monde qu’il fallait que je lui achète un sac Chanel ». Mais visiblement, Sébastien Farran a toujours fi de ses demandes excessives : « Moi je lui disais : ‘Tu sais moi, je suis ton manager. Je ne suis pas ni ton producteur, ni ton amant, donc je travaille pour toi, ce n’est pas moi qui vais t’acheter des sacs ».

Lire Aussi  Nabilla et Thomas Vergara : en froid avec Jessica Thivenin, ils la taclent

À en croire ses dires, La Zarra pouvait parfois n’avoir aucune limite : « Elle demandait beaucoup. Elle voulait rencontrer le patron d’Universal au bout de deux jours. Elle voulait avoir le sentiment qu’elle était la numéro 1 des priorités à venir ». Toutefois, Sébastien Farran ne regrette pas d’avoir collaboré avec elle. De nouvelles révélations fracassantes qui risquent de faire grand bruit.

N.B

Advertisement

Á La Une