Connect with us

Divertissement

L’acteur Benoît Magimel s’est fait tirer dessus par un proche « pour savoir ce que ça faisait » : souffle coupé et énorme hématome

Published

on

Seul acteur à avoir remporté
deux César

d’affilée, Benoît Magimel n’est plus à présenter. En effet, le comédien aujourd’hui âgé de 49 ans a reçu le prix du meilleur acteur en 2022 pour son rôle dans le film d’Emmanuelle Bercot, De son vivant, mais aussi en 2023 pour son rôle dans Pacification d’Albert Serra. Malgré ces prix, l’acteur ayant joué au côté de
Jean Reno

,
Virginie Efira

, ou encore
Jean Dujardin

prend toujours autant de plaisir à tourner. Et pour se donner les moyens de prendre part à différents projets, Benoît Magimel

n’hésite jamais à donner de sa personne… et parfois un peu trop.

Dans un long entretien accordé à Vanity Fair, le 17 janvier 2024,
le comédien de 49 ans

explique s’entraîner durement pour réussir ses rôles. « Comme un footballeur, tu as beau avoir un don, si tu ne t’entraînes pas, au bout d’un moment tu t’essouffles », explique-t-il à nos confrères avant de se souvenir : « Les gens me disaient ‘Reste naturel, ça ira.’ Mais moi, j’aimais bien bosser mes personnages. »

Lire Aussi  Patrick Bruel : 9.000 euros disparaissent du compte bancaire d’une de ses plus grandes fans, son mari raconte l’énorme arnaque dont elle a été victime !

A voir également : Zapping Public TV n°1147 : Benoit Magimel refuse d’évoquer ses problèmes de drogue

Benoît Magimel prêt à se prendre une balle pour « voir ce que ça fait »

Toutefois, l’entraînement ne suffit pas. Pour réellement camper un rôle, il faut savoir de quoi nous parlons et ressentir les choses, dans tous les sens du terme selon Benoît Magimel. « Plus tu connais les choses, plus tu peux t’inspirer du réel. Mais c’est quoi le réel ? Quand tu te prends une balle dans le corps ou dans un gilet pare-balles, comment tu joues le truc ? », se demande l’acteur. De fait, il a trouvé une solution pour parfaitement interpréter ce type de situation : se prendre réellement une balle.

En effet, toujours auprès de Vanity Fair, il explique avoir demandé à un ami de lui tirer dessus avec un petit calibre afin de « savoir ce que ça faisait ». Résultat ? « Ça fait très mal », et ce, « même avec un gilet ». « Ça te coupe le souffle, mais surtout ça te fait un hématome énorme », poursuit-il avant de conclure : « La caméra, moi je n’ai pas peur, jouer la comédie, c’est facile. C’est dehors qu’il faut être fort, que c’est dur. » De fait, la prochaine fois que les téléspectateurs vont découvrir une scène avec Benoît Magimel en train de se faire tirer dessus, ces derniers sauront que l’acteur sait réellement ce que peut ressentir son personnage.

Lire Aussi  Surprise ! Sébastien Cauet et Cécile de Ménibus annoncent le retour de "La méthode Cauet", 15 ans après son arrêt !

R.F

Advertisement

Á La Une