Connect with us

Divertissement

Marvin Gaye tué par son propre père après une violente dispute : retour sur le drame

Published

on

On ne présente plus Marvin Gaye. Star iconique des années 70, ses albums se vendent comme des petits pains. Seul ou bien en duo, ses fans connaissent
 ses tubes sur le bout des doigts

. Grâce à sa voix reconnaissable entre mille, il s’inscrit à jamais dans le cœur des mélomanes. 

À de rares occasions, Marvin Gaye dresse un triste bilan de son enfance. Et pour cause, aussi loin que lui, ses frères et ses deux sœurs s’en souviennent, les relations avec ce père ressemblent à des montagnes russes.

D’abord, les colères et les punitions de ce patriarche résonnent encore dans la mémoire du faiseur de tubes. Ensuite, les corrections avec une ceinture le traumatisent à jamais. Enfin, souvent expulsé du nid familial, Marvin Gaye n’a pas d’autres choix que de se construire une carapace en titane. 

Très croyant, le géniteur de Marvin Gaye occupe la fonction de pasteur. Ne supportant pas le succès et encore moins la thématique des chansons de son fils, il multiplie les remarques acerbes à son encontre. De surcroit, dépité par le manque d’audience de ses prêches, l’homme de foi rumine. 

Lire Aussi  Giuseppa enceinte : va-t-elle montrer le visage de sa fille ? Elle s’exprime

Quelques mois avant la tragédie, Marvin Gaye déménage sur ses parents. Dévasté par son divorce, ruiné, sous l’emprise de produits stupéfiants, le chanteur est à la
croisée des chemins

. Il ignore encore que ce retour aux sources va causer sa perte

À lire également : Ces rappeurs se sont fait tirer dessus

La triste fin de Marvin Gaye

Ce 1er avril, Marvin Gaye est au chevet de sa mère. Néanmoins, il est furieux contre son père. En effet, ce dernier vient de vendre la maison sans leur accord. Cependant, pour le bien-être de sa génitrice, il tente de ne pas aborder le sujet qui fâche.   

Lire Aussi  Shanna Kress et Jonathan Matijas : leur couple en difficulté après l’arrivée de leur fils, ils s’expriment

Hélas, toujours sur le qui-vive, son père ne lui laisse pas une seconde de répit. Très vite, la situation dégénère. Alerté par un coup de feu, puis un cri strident, le frère de Marvin Gaye comprend que le pire vient de se produire. Lorsqu’il découvre le corps de son aîné, il est déjà (presque) trop tard.

Cette phrase de Marvin Gaye va longtemps hanter son esprit ainsi que celui de ses
admiratrices anonymes ou célèbres

. Au lieu de désigner le coupable, il assume son entière part de responsabilité. « J’ai eu ce que je voulais. Je n’étais pas capable de le faire moi-même, alors je l’ai obligé à le faire. »

D.AT

Advertisement

Á La Une