Connect with us

People

Un chroniqueur « pas heureux » dans Quotidien : ses confidences sur son départ de l’émission de Yann Barthès

Published

on

En 2017, un chroniqueur avait créé la surprise en annonçant son départ de l’émission « Quotidien », au bout de deux ans de chroniques humoristiques. Pour la première fois, le jeune artiste a expliqué les raisons derrière son choix.

A seulement 24 ans, Panayotis Pascot a déjà une longue carrière dans l’humour derrière lui. Repéré grâce à ses vidéos postées sur Internet, il a su se faire un nom auprès du grand public en 2015, à l’âge de 17 ans, en rejoignant les équipes du Petit Journal sur Canal+. Des équipes qu’il a suivies jusque sur TMC, lorsque le programme est devenu Quotidien. Panayotis y délivrait des chroniques humoristiques jusqu’en 2017. A ce moment-là, après deux années d’antenne, il a choisi de raccrocher. « La tentation de rester à Quotidien est grande mais, cette année, j’ai décidé de m’attaquer à de nouveaux projets. J’ai passé deux années très amusantes. Yann Barthes et Laurent Bon m’ont beaucoup appris. Merci aux équipes de Quotidien », avait-il annoncé.

Lire Aussi  Léna : son chéri Adil Rami lui interdit certains placements de produits

Depuis, le charmant brun a fait son petit bonhomme de chemin et, récemment, il s’est retrouvé dans la web-émission Hot Ones de Kyan Khojandi. Le but y est de répondre aux questions de la star de Bref tout en goûtant à des piments de plus en plus forts. Panayotis a alors eu l’occasion de revenir sur son départ de Quotidien. « J’ai démissionné parce que je n’étais pas heureux. J’avais quitté ma famille, où il y avait tout le temps du monde, pour m’installer seul dans mon appartement. Je faisais des chroniques, c’était dur, il y avait beaucoup de gens qui me regardaient, me jugeaient et se permettaient de dire que je faisais de la merde. C’était un peu flippant…« , a-t-il avoué.

Le déclic de quitter l’aventure sur TMC a eu lieu après une soirée au restaurant, après qu’un serveur l’ayant reconnu a critiqué son travail. « C’est la première fois que j’ai fait confiance à ce que je ressentais. Je n’étais pas heureux, il fallait que je fasse autre chose et j’avais envie de monter sur scène« , a-t-il confié. Et son rêve s’est réalisé en 2019, lorsqu’il a commencé à se produire avec son one-man show Presque. Un spectacle pour lequel il est aujourd’hui toujours en tournée en France, en Suisse et au Luxembourg.

Lire Aussi  Bertrand Chameroy : il rate une blague... et on le lui fait savoir !

Á La Une