Connect with us

Divertissement

« J’ai menti à mon père sur son cancer », les terribles et inédites confidences de Patrick Chesnais qui brise un lourd secret de famille !

Published

on

Âgé de 31 ans lorsque son père quitte ce monde, Patrick Chesnais n’a toujours pas oublié. C’est en 1977 que son père décède des suites d’un combat contre le cancer. Une maladie que le comédien de 75 ans a toujours voulu lui cacher comme il vient de l’expliquer à Paris-Match. Un sujet qu’il évoque également dans son livre « Lettres d’excuses », paru le 2 février 2023 aux éditions « Archipel EDS de l’ ». Dans cet ouvrage, le compagnon de Josiane Stoléru explique qu’il a eu « envie d’écrire des lettres à des personnes » qu’il « aime » ou qu’il a « aimées ». Il y a notamment mis en lumière ses « lâchetés, oublis, à-peu-près, sorties de route, exagérations »« tout ce qui m’empêche d’être un homme parfait, que je ne serai jamais parce que c’est impossible ».

De fait, il y évoque son père à qui il a toujours caché le plus important. Interrogé par nos confrères, Patrick Chesnais a une nouvelle fois parlé de ce moment compliqué de son passé. « Mon père est mort d’un cancer en 1977 j’avais 31 ans. Et devant lui on n’a jamais prononcé le mot « cancer ». On a inventé des maladies qui n’existaient pas », se souvient-il. D’autant plus que, à l’époque, cacher la vérité était bien plus simple d’aujourd’hui. Notamment parce qu’internet n’existait pas encore.

Lire Aussi  Giuseppa : au bord de la rupture avec Paga ? Elle retire sa bague de fiançailles

À voir également : « C’est un véritable scandale », Michel Cymes demande d’arrêter de donner la parole à cette célèbre scientifique

Patrick Chesnais a caché la vérité à son père… jusqu’à la veille de sa mort

« Il n’y avait pas Internet donc vous ne pouviez pas contrôler », reconnaît-il avant de poursuivre : « C’était pratique à l’époque, on ne disait pas aux malades condamnés, comme mon père, de quoi ils étaient atteints. C’était dans les mœurs de l’époque. Pour ne pas que l’on soit trop angoissé ». Malgré ses tentatives pour lui cacher sa vraie maladie, Patrick Chesnais révèle que son père a « très vite compris qu’[il] lui mentait ». Toutefois, pour ne pas « décevoir » le comédien et le reste de la famille, il a « fait semblant de [les] croire ».

Le compagnon de Josiane Stoléru ne se considère par déloyal pour autant. En effet, il explique : « Quand on cache la vérité on est déloyal ». Mais un jour il s’est décidé à « ouvrir les vannes. À parler franc, à nommer les choses… » « Je voulais l’accompagner jusqu’au bout », poursuit-il pour prouver que son comportement n’avait rien de déloyal sur la fin. Mais le jour où il a voulu tout déballer, c’était déjà trop tard. Celui qui a connu un désaccord avec Jean-Jacques Goldman aux Enfoirés explique que le sujet a été mis sur la table la veille de la mort de son père…

Lire Aussi  Affaire Lola : Ce que révèlent les premiers éléments de l’enquête

R.F

Advertisement

Á La Une