Connect with us

Divertissement

« Je vais vous faire un aveu… » : lynché après sa rencontre avec PPDA, le pianiste William Theviot explose et fond en larmes dans TPMP

Published

on

Ce jeudi 16 mars 2023, Cyril Hanouna recevait William Theviot sur le plateau de « Touche pas à mon poste ». Connu pour un pianiste hors pair, le jeune homme atteint du syndrome d’Asperger est depuis quelques heures, sous le feu des critiques après avoir accordé une interview à Patrick Poivre d’Arvor, entretien publié sur sa chaîne YouTube et principalement axé sur la musique et sur l’art de façon générale.

Harcelé sur les réseaux sociaux, William Theviot a ainsi tenté de s’expliquer en direct sur C8 : « Avant toute chose j’aimerais dire que l’angle de débat par lequel j’ai été invité est extrêmement difficile à détricoter. Je ne suis pas polémiste, je ne suis pas rodé à l’exercice de la communication médiatique, je suis pianiste et je suis engagé à la cause de l’autisme Asperger et du handicap, notamment invisible » a-t-il avancé. Bien que Patrick Poivre d’Arvor soit en ce moment pointé du doigt à cause des nombreuses accusations de viol et d’agressions sexuelles, le jeune homme assure avoir accepté de s’entretenir avec lui afin d’attirer l’attention sur la condition des personnes en situation de handicap en France.

Lire Aussi  Gilles Bouleau fait une grosse boulette en direct après l’allocution d’Emmanuel Macron

A voir également : 

« C’est extrêmement délicat d’en parler »
Très ému, le pianiste a fini par s’effondrer en direct : « Je vais vous faire un aveu, c’est ça dont je vais parler. Je ne sais pas comment vous allez le prendre. Je sais que vous avez des impératifs d’audience, mais je pense que parler de l’autisme, de leur représentativité dans la culture et les médias, ça peut-être plus constructif socialement que de parler de cela » a-t-il scandé.

Rassuré par Cyril Hanouna qui s’est dit heureux de lui donner une tribune afin de sensibiliser sur le handicap, William Theviot a continué sur sa lancée : « Jusqu’où faut-il aller pour parler du handicap sur un plateau de télé ? C’est là où j’en suis ! C’est extrêmement délicat d’en parler quand ce n’est pas des séquences qui font le buzz, quand ce n’est pas le mois de l’autisme ! ».

Lire Aussi  Voici comment profiter des AirPods 3ème génération d’Apple au meilleur prix

« Peut-être que je me rends ridicule, mais si ça peut sauver quelques têtes, ce n’est pas pour rien que je serai venu, même si je casse mon image ici et que j’en pleure, il faut sauver ces personnes-là » a conclu l’invité en larmes.

ES

Advertisement

Á La Une