Connect with us

Divertissement

« Tu ne peux pas dire ça », « Tu es en train de nous insulter » : Géraldine Maillet incendiée dans « TPMP »… Débat houleux en plein direct !

Published

on

Le 13 mai dernier dans la commune de Saint-Senoux près de Rennes, des militants d’extrême droite ont perturbé un atelier de lecture pour enfants animé par des artistes drag-queens. Sur les réseaux sociaux, le groupuscule L’Oriflamme Rennes a revendiqué ‘action comme l’a souligné « 20 minutes ». De son côté, la municipalité bretonne – qui souhaitait mettre en lumière l’égalité des genres – a vivement condamné les « actions intimidantes et violentes » de l’ultra-droite !

Pour rappel, une vingtaine de militants d’extrême droite – masqués – s’étaient déplacés jusqu’à la médiathèque pour faire part de leur colère. Ces derniers ont également allumé un fumigène avant de déployer une banderole sur laquelle on pouvait lire : « A nos enfants, inculquez nos racines, n’imposez pas les drag-queens ». Les individus ont fini par quitter les lieux avant l’arrivée des autorités. Ce mardi 16 mai 2023, Cyril Hanouna et son équipe ont rebondi sur cette affaire qui a fait couler beaucoup d’encre.

Sur le sujet, personne n’était d’accord. « Je suis super énervée, je pense qu’il y a un âge à tout », a souligné Kelly Vedovelli opposée à cet atelier. « Le cerveau, il évolue au fil du temps et je pense que de trois à six ans, c’est trop tôt […]. On n’est pas obligé de forcer les choses. Et d’imposer les nouveaux diktats comme ça, c’est insupportable ». « Je ne comprends pas cette mode de vouloir mettre en relation des enfants avec des drag-queens », a renchéri Guillaume Genton, interloqué. « Ces rencontres, elles n’ont rien d’éducatives… Les drag-queens minent de rien, souvent ça fait référence à une sexualité débridée… »

Lire Aussi  Vladimir Poutine affaibli par la maladie ? En pleine réunion, le président russe pique du nez… ce comportement alarmant qui fait jaser !

« C’est un spectacle », a précisé Cyril Hanouna. « Les dragqueens, c’est une micro-niche ça concerne peut-être quelques milliers de personnes en France. Pourquoi on fait ch*er tous les enfants avec ça ? », a insisté l’acolyte de Diane Leyre. Un point de vue partagé par Raymond Aabou. De quoi agacer Valérie Benaïm : « Vous faites un amalgame, vous mélangez le genre, la sexualité, les drag-queens, vous mélangez tout et vous projetez vous propres fantasmes ! Les enfants, ils voient des personnages qui sont ludiques, qui sont déguisés, qui sont colorés qui leur lisent des histoires !

à voir également :

« Si Cyril veut que je me taise… »

Agacé par les critiques, Hugo Manos a alors livré une anecdote personnelle : « Moi quand j’étais enfant, quand j’étais petit. Si j’avais eu l’opportunité de voir de la diversité. Peut-être qu’entre mes six ans et mes quinze ans, je ne me serais pas détesté moi-même d’être différent […]. C’est pédagogique pour des enfants […] Le monde de la drag-queen c’est artistique. Tu peux être drag-queen et être hétéro ça n’a absolument rien à voir […] ».

Lire Aussi  Laurence Boccolini et France 2, c’est fini ? L’animatrice confirme ne pas avoir envie de poursuivre !

A son tour, Géraldine Maillet a loué cette initiative qui défraye tant la chronique. « Vous regardez ces gens on a l’impression comme des malades ou des pestiférés, je vous assure […] c’est très choquant […] », a analysé la compagne de Daniel Riolo. « J’ai bien vu le sondage, et il ne m’étonne absolument pas. Je trouve que même 13 % pour le oui ça me parait presque beaucoup aujourd’hui, puisqu’on est dans une société de réac’ et limite LGBTPhobe… »

Une sortie qui a mis le feu aux poudres. « Mais nan », a tranché Cyril Hanouna. « Non tu ne peux pas dire ça Géraldine ! », « On dit ça pour les enfants, pas pour nous, on les adore, voyons », s’est agacée Kelly Vedovelli. « Tu es en train de nous insulter Géraldine quand même ! ». « Je dis ce que je veux, si Cyril veut que je me taise, je me tais… », a lâché l’autrice d’un air désolé. Un débat houleux commenté à tout-va par les Twittos.

Lire Aussi  Caroline (la Villa 7) : enceinte et sur le point d’accoucher ? Elle s’exprime

N.B

Advertisement

Á La Une