Connect with us

Divertissement

Kate Middleton en prison entourée de toxicomanes : elle leur tend la main !

Published

on

Quelques heures après être venue soutenir les Anglais à Marseille pour leur premier match de Coupe du monde de rugby, Kate Middleton est retournée au travail. Ce mardi 12 septembre, la prétendante au trône britannique a rendu visite aux prisonniers du HMP High Down Surrey, une prison située à Banstead, dans le comté anglais de Surrey. Marraine de l’association Forward Trust, qui lutte contre la toxicomanie en prison. La princesse de Galles âgée de 41 ans milite depuis de longues années déjà contre ce fléau qui fait rage dans les prisons britanniques.

Ce mardi, la mère de George, Charlotte et Louis est venue visiter les prisonniers afin de les questionner sur leur dépendance aux drogues dures (cocaïne, héroïne, ecstasy…). Elle a également tenu à interpeller les familles des prisonniers dépendants, afin de les sensibiliser et de les pousser à convaincre leurs proches de se sevrer. Cette prison, uniquement masculine, compte 1100 prisonniers pour une capacité de 1200. Parmi eux, des centaines de prisonniers ont reconnu devant Kate Middleton ou devant l’association Forward Trust, être devenus dépendants aux drogues dures et/ou à l’alcool, depuis le début de leur incarcération.

Lire Aussi  Curly hair : cette crème coiffante à moins de 10 euros se vend toutes les 2 minutes

A voir également : Kate Middleton présente au Vélodrome pour la Coupe du monde de rugby : tout ne s’est pas passé comme prévu !

Kate Middleton vient en aide à ceux qui souffrent depuis toujours

Depuis son mariage avec le prince William célébré il y a déjà douze ans, Kate Middleton a fait de la toxicomanie l’une de ses principales luttes quotidiennes. Elle a même créé une semaine sensibilisatrice, qui se déroule chaque année au Royaume-Uni entre les derniers jours d’octobre et les premiers jours de novembre. En travaillant aux côtés d’addictologues et de psychothérapeutes, Kate Middleton a mis en évidence le lien entre traumatismes d’enfance et addictions aux drogues dures. Selon elle, les personnes ayant vécu de lourds drames lorsqu’elles étaient enfants sont plus enclines à se laisser tenter par la drogue.

Trois programmes pour lutter contre les démons

Lire Aussi  Un célèbre couple de télé-réalité de nouveau séparé, la raison de leur rupture CHOC dévoilée !

 »Il est prouvé que les expériences vécues pendant la petite enfance, avant l’âge de cinq ans, ont un impact significatif sur la vie adulte, notamment sur la résilience, et sur la capacité à faire face à l’adversité » a indiqué la princesse de Galles. Les prisonniers de Banstead ont droit à trois programmes pour lutter contre leur dépendance : un premier, baptisé The Bridge, est uniquement basé sur une abstinence intense et brutale ; le second, Stepping Stones, consiste à prodiguer des conseils aux consommateurs d’alcool et de drogues dures, dans le but de les sensibiliser, sans les contraindre pour autant à l’abstinence ; le troisième, enfin, baptisé Family Ties, consiste à proposer divers ateliers axés sur le rétablissement d’une communication saine et d’une confiance perdue entre le prisonnier et les membres de sa famille, l’association insistant sur le fait que le soutien des proches est pour beaucoup dans le sevrage des toxicomanes et alcooliques.

Lire Aussi  Les Cinquante : la saison 2 bientôt en tournage, le casting se précise

C.G

Advertisement

Á La Une