Connect with us

Divertissement

« Je n’aurais imaginé que ma participation… », Jean Dujardin atterré et attristé : il sort du silence après les critiques pour la cérémonie d’ouverture du Mondial de rugby

Published

on

Il a voulu bien faire, et a récolté de nombreuses critiques en majorité. Le vendredi 8 septembre 2023, le Mondial de rugby a démarré et a offert un spectacle époustouflant aux fans du ballon ovale. En effet, le XV de France a pris le dessus sur les invincibles All-Blacks de la Nouvelle-Zélande en match d’ouverture. Toutefois, avant ce spectacle apprécié de tous, un autre l’a précédé et a beaucoup moins été validé.

En effet, comme toute compétition internationale qui réunit des millions de fans et de téléspectateurs, une cérémonie d’ouverture a eu lieu. Durant cette cérémonie, Vianney et Zaz ont chanté en l’honneur de la France et du rugby, tandis que Jean Dujardin s’est « déguisé » en parfait Français moustachu, béret sur la tête, en train de distribuer du pain à ses « clients » et de repousser un « coq » un peu trop intrusif.

A voir également : Vianney et Zaz choisis pour la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde de rugby : ça ne passe pas !

Une cérémonie d’ouverture trop « clichée »

Pour beaucoup, ce tableau de la France des années 50 présenté a été jugé « trop cliché » par certains, alors que d’autres l’ont qualifié de « magnifique ». En bref, l’opinion publique a vivement été divisée et cela n’a pas manqué de peiner le compagnon de Nathalie Péchalat. Celui-ci a eu besoin de six jours pour digérer les critiques à son égard. Ce jeudi 14 septembre 2023, il a en effet pris la parole sur Instagram et a souhaité se défendre.

Jean Dujardin, choqué et peiné par les critiques à son égard

« Je suis tombé à la renverse », a écrit le comédien âgé de 51 ans en préambule, avant de poursuivre : « Je n’aurais jamais pensé que ma participation à la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde de rugby déclencherait un tel déferlement de commentaires, politiques et médiatiques… Nous l’avons voulue belle, nous l’avons voulue festive, nous nous sommes amusés à l’imaginer, nous nous sommes investis tous ensemble, bénévoles, artisans, artistes, heureux de la préparer en pensant au plaisir de tous. Nous avons voulu célébrer notre pays, notre savoir-faire et l’histoire du rugby ».

Pour les détracteurs qui jugent la cérémonie « vieillotte », Jean Dujardin s’emporte : « La France surannée des années 1950 ? C’est justement en 1954 que la France fêtait sa première victoire sur les Néo-Zélandais ». En ce qui concerne la « France rance », le comédien se défend une nouvelle fois en rappelant qu’une « cérémonie d’ouverture est toujours la présentation au reste du monde du pays où se déroule l’événement fêté ». « Nous sommes effectivement aussi le pays du béret, de la gastronomie, de la culture, de l’éducation, n’en déplaise à certains… Le second degré que j’ai toujours aimé manier n’a pas été compris et je le regrette », a-t-il conclu, peiné et en colère.

R.F

Lire Aussi  Céline Dion en deuil : la nièce de la chanteuse décède brutalement à 51 ans
Advertisement

Á La Une