Connect with us

Divertissement

« J’étais très mal à l’aise », Laurent Delahousse reçoit Meryl Streep sur France 2 et avoue avoir été « très déstabilisé » par ses larmes !

Published

on

Ce week-end, les 40e journées européennes du patrimoine étaient célébrées. À cette occasion, les animateurs phares de France 2 et France 5 se sont rassemblés au siège de France Télévisions. Devant un auditoire particulièrement réceptif, Augustin Trapenard, icône de La Grande Librairie, s’est longuement entretenu avec Laurent Delahousse. Au cours de cet échange captivant, le compagnon d’Alice Taglioni s’est particulièrement ouvert sur l’invité qui l’a le plus marqué au cours de sa carrière journalistique.

De Guillaume Canet à Charlotte Gainsbourg en passant par Bigflo et Oli, le quinquagénaire a eu l’opportunité de recevoir pléthore de personnalités dans son JT de 20h. En février 2014, il interviewait même la talentueuse Meryl Streep à l’occasion de la sortie du film de John Wells, Un été à Osage County. Une rencontre qu’il n’oubliera pas de sitôt.

À voir également : C’est fini pour Laurent Delahousse sur France 2, le journaliste Julien Benedetti prend sa place !

Meryl Streep bouleversée sur le plateau du 20h de France 2

« Quand elle est venue, elle a été particulièrement bienveillante », a révélé Laurent Delahousse non sans une pointe d’émotion. « En plus, elle était très émue parce que je lui ai diffusé un passage de Maria Callas qu’elle écoutait quand elle était toute petite et elle s’est mise à pleurer. J’étais très mal à l’aise. C’était une émotion que je n’attendais pas. Quand je l’ai vu, elle est très bonne comédienne, mais je voyais qu’il y avait quelque chose de sincère et c’était très déstabilisant. Sur le plateau du 20h, on n’est pas habitué à ça. Elle était très puissante, très forte et puis c’est une femme que j’admire. Moi je reste un petit garçon, je continue à l’être quand je vois des personnalités pour qui j’ai une forme d’admiration. Les voir arriver, c’est toujours quelque chose d’assez vertigineux ». De touchantes confidences.

Lire Aussi  "Rien de plus chiant" : Daniel Guichard affiche les artistes adeptes des albums "pots pourris" de leurs anciens tubes pour "fourguer leurs nouvelles chansons" !
Advertisement

Á La Une