Connect with us

Divertissement

Cyril Lignac dévasté par les propos de Joël Robuchon à son égard : « Un chef Kleenex… »

Published

on

Voilà plus d’une décennie que Cyril Lignac est une figure phare de la chaîne M6. À l’affiche des émissions « Top Chef », « Le Meilleur Pâtissier » ou encore « Tous en Cuisine »,
le célèbre chef est devenu l’un des plus grandes stars de la cuisine en France

, de quoi lui permettre d’ouvrir plusieurs restaurants, une chaîne de pâtisserie et des chocolateries partout en France.

Rien n’était pourtant gagné pour le natif de Rodez. Invité dans l’émission Sept à Huit ce dimanche 21 janvier 2024, Cyril Lignac est d’ailleurs revenu sur son parcours face à la journaliste Audrey Crespo-Mara. « Je viens de rien. On ne m’a rien donné si ce n’est une très bonne éducation et une colonne vertébrale solide » a-t-il déclaré avant d’ajouter : « Tout ce que j’ai eu, je me le suis gagné à la sueur de mon front, dans la difficulté, sans qu’on me fasse de cadeau ».
Cyril Lignac est arrivé à Paris en 2000 alors qu’il était âgé de 21 ans. « Moi j’étais jamais allé à Paris, je connais personne, j’ai pas de copain, je suis seul, je rentre dans une brigade en cuisine où je connais personne et le soir je me retrouve un peu livré à moi-même » s’est-il souvenu en évoquant des « grands moments de solitude ».

Lire Aussi  Un petit garçon de 9 ans venait de vaincre son cancer avant d’être assassiné par ses parents

Cyril Lignac attaqué par d’autres célèbres chefs
Malgré des débuts compliqués dans un univers impitoyable, Cyril Ligna ne s’est jamais laissé abattre. « J’ai jamais baissé le bras, je suis rentré chez moi en pleurant quelques fois mais je me suis dit que j’allais y arriver » affirme celui qui a fini par devenir une figure phare de la cuisine en France.
En 2005, Cyril Lignac réussi à se démarquer une première fois en acceptant de diriger le restaurant de David et Cathy Guetta, « La Suite ». Là-bas, il se fait alors repérer par une directrice de casting pour participer à une première émission culinaire… De quoi provoquer de la jalousie des autres chefs. « À cette époque, c’est pas cette manière-là de faire, c’était les étoiles au Michelin, on devait être reconnu par ses pairs avant d’être connu, et là c’était finalement la modernité quelque chose de tout à fait nouveau, c’était casser des codes » explique-t-il.

Lire Aussi  ‘Il schlingue vraiment’ : Frédéric (Koh-Lanta) se livre sur le manque d’hygiène sur l’île

Petit à petit, il devient alors persona non grata, sans réelle raison. « Une fois, j’arrive dans un grand événement de chefs où j’avais toujours rêvé d’être, et là je tends la main à un chef et il passe à côté de moi sans me serrer la main. C’est un truc qui est dur quand tu es un gamin de 25 ans et que tu as toujours rêvé de ça… ». Cyril Lignac se souvient aussi qu’à ses débuts, Joël Robuchon, l’un des plus grands chefs au monde, l’a qualifié de « chef kleenex ». « Ça, c’était dur, ça me ramène à mon enfance, à me dire ‘ça y est ça recommence, l’impression d’être à nouveau un bon à rien ». C’est finalement plusieurs années plus tard que Cyril Lignac finit par gagner le respect de ses pairs.

ES

Advertisement

Á La Une