Connect with us

Divertissement

Ne me touchez pas !  » Anne Roumanoff, son gros coup de gueule contre les fans « qui la touchent pendant les selfies

Published

on

Depuis plus de trente ans, Anne Roumanoff est l’une des humoristes les plus populaires de France. Avec Florence Foresti, Jean-Marie Bigard ou encore Gad Elmaleh, elle fait partie de ceux qui remplissent le plus les salles, et enchaîne les spectacles partout en France. Depuis septembre dernier, elle est en tournée dans toute la France et s’accomplit dans quatre salles parisiennes avec son nouvel one-woman-show baptisé L’expérience de la vie. Elle prépare également son tout premier long-métrage, Qu’est-ce qu’on va faire de toi maman ?, à portée autobiographique. Une artiste accomplie qui, à 58 ans, continue d’aimer son métier, et ses fans.

Toutefois, comme elle l’a révélé à Jade et Éric Dussart dans On refait la télé ce samedi 27 janvier, Anne Roumanoff a beaucoup de mal à se montrer aimable avec ses fans… La quinquagénaire vit très mal l’épreuve des selfies qu’impose chacun de ses spectacles, à laquelle elle ne peut pas vraiment déroger… Comme elle l’a expliqué sur RTL, l’humoriste a horreur de se faire « toucher », et les selfies qui lui réclament ses fans sont pour elle une horreur : « Après les spectacles, je fais des autographes, je vais dans le hall (…) et après, je fais des selfies (…) et je déteste qu’on me touche pendant les selfies. C’est pas méchant, mais ils me passent la main dans le dos, les gens ! » s’est offusquée.

Lire Aussi  Nabilla, Laura Lempika, Hilona Gos descendues par Brigitte Bardot au sujet de l’"exploitation cruelle des animaux" !

« J’aime pas qu’on me touche, c’est comme ça ! »

Anne Roumanoff a expliqué les raisons de cette distance qu’elle s’impose : l’humoriste est en réalité hypersensible, et ressent les maladies et les troubles des personnes lorsqu’ils la touchent ! « Je ressens les ondes des gens, psychiques, physiques. Si je vois quelqu’un de malade, je peux avoir mal au bras, ça va jusque-là ! Donc quand quelqu’un me touche, que je n’ai pas envie, je ressens, donc je dis : Ne me touchez pas (…) J’aime pas qu’on me touche, c’est comme ça. C’est pas que je n’aime pas le contact physique, j’aime beaucoup dans certaines circonstances. Mais que que quelqu’un, que j’ai pas décidé, me touche… Et surtout quand on me passe la main dans le dos, derrière (…) je ressens des trucs très forts. Je suis pas très bisous non plus, donc j’étais très contente pendant le covid«  a-t-elle expliqué.

Advertisement

Á La Une