Connect with us

Divertissement

« Fragile, vulnérable, rêveuse »… François Cluzet très ému en évoquant le souvenir de Marie Trintignant

Published

on

Le 1er août 2003, l’actrice Marie Trintignant succombait aux coups de Bertrand Cantat. Âgée de 41 ans, 
l’actrice avait été rouée de coups

quatre jours plus tôt pour son compagnon, alors qu’ils se trouvaient dans une chambre d’hôtel à Vilnius en Lituanie, où se tournait le téléfilm Colette, une femme libre. Une dispute éclate entre le couple après que Marie Trintignant reçoit un SMS de son mari Samuel Benchetrit, duquel elle est séparée. Le chanteur la frappe à plusieurs reprises, jusqu’à que Marie Trintignant perde connaissance, et tombe au sol. 
Bertrand Cantat
 n’appelle pas les secours, et la laisse agoniser dans son lit. Quelques heures plus tard, il appelle Vincent, le frère de Marie Trintignant, qui, en arrivant sur les lieux, ne mesure pas la gravité de la situation dans laquelle se trouve sa sœur.

Admise bien trop tardivement à l’hôpital universitaire de Vilnius dans un coma profond, Marie Trintignant est opérée à deux reprises, dans l’espoir, vain, de décompresser son cerveau. Malheureusement, la jeune femme est déclarée en état de mort cérébrale le 31 juillet 2003, à la suite d’un œdème cérébral provoqué par les lésions, et son corps est rapatrié en France. Le neurologie 
Stéphane Delajoux

Lire Aussi  Madonna : Reine de la Pop depuis plus de 40 ans… retour sur son évolution physique !

tente une opération de « la dernière chance », mais il échoue. La fille de 
Nadine et Jean-Louis Trintignant

meurt le 1er août 2003 à Neuilly-sur-Seine, et laisse derrière elle 
un enfant de dix ans

, Paul Cluzet, qu’elle a eu avec l’acteur François Cluzet.

Invité ce samedi 10 février 2024 des Rencontres du Papotin sur France 2, 
François Cluzet

va évoquer avec émotion le souvenir de la mère de son fils aîné, avec laquelle il a partagé une belle histoire d’amour à la fin des années 80 et jusqu’au milieu des années 90 : « D’abord, c’était une actrice, donc une partenaire. Ce que j’aimais beaucoup chez elle, c’était sa fragilité, sa vulnérabilité, le fait qu’elle était encore presque un enfant dans sa tête, et qu’elle était fan de justice. Elle avait souffert, aussi. Elle avait perdu sa soeur. Elle rêvait d’un monde sans conflits. Puis finalement, le destin l’a mis dans des bras hostiles. J’ai un fils avec elle. Paul, c’est le fils que j’ai eu avec Marie Trintignant. C’est une chance«  a déclaré l’acteur d’Intouchables, très ému par la prestation que lui a posée l’apprenti journaliste.

Lire Aussi  “Je serai en fin de vie financière dans 15 jours” : Benjamin Castaldi se voit humilié en direct sur le plateau du “6 à 7” sur C8…

« Je ne pardonnerai jamais » à « cet enculé de Cantat »

François Cluzet a régulièrement pris position ces dernières années sur 
le retour médiatique de Bertrand Cantat

, après la peine de prison qu’il a écopée. En 2015, interviewé par Catherine Ceylac dans Thé ou Café, il déclarait qu’il « ne pardonnerait jamais » à Bertrand Cantat d’avoir enlevé à son fils une mère. Il révélait alors que cet assassinat l’avait conduit à s’investir en faveur des femmes victimes de violences conjugales. En octobre 2017, questionné sur le film Janis et Johnson, dans lequel il donne la réplique à 
Marie Trintignant

, il insultait violemment son assassin : « Marie est morte juste après, assassinée par cet enc… de Cantat ». Des mots très durs, rapidement devenus viraux, qu’il avait prononcés sur le plateau d’On n’est pas couché, mais qui avaient valu à François Cluzet d’être salué par les associations féministes, la classe politique et de nombreuses personnalités publiques.

Lire Aussi  Grosse frayeur pour une star de la série "Friends" : Accro à la drogue, elle échappe de justesse à la mort !
Advertisement

Á La Une