Connect with us

Divertissement

« Jamais assez mince, jamais assez riche », Françoise Laborde révèle pour la première fois, les troubles alimentaires dont souffre sa sœur, Catherine

Published

on

Depuis 2019, Catherine Laborde

souffre de
la maladie à corps de Lewy
, qui altère sa mémoire, sa clarté d’esprit et sa motricité. Très discrète depuis son départ à la retraite, l’ancienne présentatrice météo communique rarement sur son état de santé. Cependant, de temps en temps, ses proches prennent la parole à ce sujet.

Invitée sur le plateau de l’émission Chez Jordan ce mardi 9 avril 2024, Françoise Laborde

a donc répondu aux nombreuses questions de
Jordan De Luxe

concernant la maladie de sa sœur. L’occasion pour la journaliste et écrivaine d’évoquer les antécédents de celle qui partage la vie de Thomas Stern. Selon la maman de Numa et Théodore, Catherine Laborde a longtemps souffert d’anorexie.

A voir également : TPMP : Catherine Laborde va rejoindre l’équipe de Cyril Hanouna mais ce n’est pas la seule…

Lire Aussi  Milla Jasmine : en colère, elle tacle les hommes ‘michtonneurs’

« Elle avait des désordres alimentaires »

« Catherine n’a pas mangé pendant des années. Elle avait des désordres alimentaires dont je tairais le nom, mais ça n’arrive pas par hasard », a-t-elle confié avant d’ajouter : « Elle mangeait très peu et quand elle mangeait elle faisait en sorte d’éliminer vite ».

Si l’ex-Miss Météo a connu un trouble du comportement alimentaire, Françoise Laborde est bien incapable d’expliquer l’origine de cette problématique. « Je ne sais pas d’où ça vient, on en a souvent parlé ensemble et il y a même un jour où elle m’a dit : ‘Si tu me vois sortir de table, tu m’empêches de sortir de table’. Je n’allais pas la kidnapper, lui sauter dessus en lui interdisant d’aller aux toilettes. […] Je ne faisais pas attention », a-t-elle expliqué tout en avouant comprendre « la tyrannie de la minceur« .

Lire Aussi  Nikola Lozina : énervé, il décide de s’en prendre à une journaliste

Et de conclure : « Elle voulait être comédienne donc c’est pareil. Le physique c’est 50, 60, 70 % du job. Vous connaissez la fameuse phrase de Wallis Simpson ‘Never too thin, never too rich’, jamais assez mince, jamais assez riche. Il y a cette idée qu’il faut être mince pour être sexy. Ce n’est pas nouveau, ça a toujours existé et maman était comme ça. Elle m’a toujours dit que j’étais trop grosse. » De bouleversantes confidences.

V.B 

Advertisement

Á La Une