Connect with us

Divertissement

Jenifer hantée par un « souvenir horrible », au sortir de la Star Academy

Published

on

Ce mercredi 10 avril, Jenifer était la première invitée du nouveau podcast du site Purecharts, Face A. Et la chanteuse de « Sur le fil », révélée il y a 22 ans par le télécrochet de TF1, « Star Academy », est revenue sur sa victoire qui a
changé sa vie pour toujours

, et parfois aussi pour le pire.

« J’avais un peu peur de l’ampleur« 

C’était le 12 janvier 2002, et ce soir-là,
face à Mario Barravecchia

, et en présence de
Nikos Aliagas, de ses parents

, et de millions de téléspectateurs, Jenifer était sortie victorieuse de la toute première saison. Très fière de son parcours, elle fut aussi « soulagée de passer à autre chose », par la suite, dit-elle.

En effet, à l’époque, elle se souvient : « Je n’ai pas conscience que ma vie va basculer. J’ai un soupçon de conscience en me disant ‘Tu vas pouvoir enregistrer un album’, ‘Tu vas pouvoir faire ta musique' ». Et d’ajouter toutefois sa grande crainte : « J’avais un peu peur de l’ampleur qu’avait pris cette surmédiatisation. La Star Academy, quand on se déplaçait, c’était les Beatles. On en avait conscience quand on était amené à faire des sorties« .

Lire Aussi  Marie Portolano débarque à ''Télématin'' : qui pour la remplacer au ''Meilleur Pâtissier'' ? Ces trois animatrices qui tiennent la corde...

Une notoriété que la star a finie par accepter, après neuf albums et plus de 3 millions de disques vendus. Mais 
Jen avoue que ça n’a pas toujours été facile,

au début. Elle se souvient en particulier d’une séance photo qui lui a laissé « un souvenir horrible », et qui la hante encore aujourd’hui. Fatiguée après une trop courte nuit, la jeune femme avait alors eu un choc en 
regardant le résultat du shooting.

« C’était horrible »

À nos confrères, elle avoue : « Je ne m’étais pas reconnue, en fait, sur les images. C’était horrible ». Pas encore la superstar qu’elle est devenue aujourd’hui, elle avait alors très vite réagi, dans le bon sens. Elle se souvient :  « C’est là que je me suis dit ‘Il va falloir que je dise non aussi à ce niveau-là’. Parce que ça ne va pas aller comme ça. Je vais être malheureuse. Ou alors je vais rentrer dans une posture, un mensonge, un truc qui n’était pas moi et ça, ce n’était pas possible« .

Lire Aussi  Pascal Soetens alias "Pascal, le grand frère", victime d’un terrible drame : un incendie emporte trois membres de sa famille
Advertisement

Á La Une