Connect with us

Divertissement

Julie Ricci : agacé de payer 7,30€ pour la cantine de ses enfants, son ex-mari pousse un énorme coup de gueule

Published

on

Pierre-Jean Cabrières en a gros sur la patate. Sur les réseaux sociaux, l’influenceur et coach sportif de 36 ans s’est récemment livré sur un sujet qui le préoccupe profondément : le coût de la cantine pour ses enfants. Dépenser des sommes exorbitantes alors que d’autres parents ne paient rien du tout semble profondément l’agacer.

« Je paie 7,30 euros par enfant pour les repas à la cantine« , a lancé l’ex de
Julie Ricci

avant de crier au scandale : « Il y a des gens qui ne paient pas du tout… Je sais qu’il y en a qui ont plus de difficultés financières, mais si tu veux qu’il y ait des gens qui ne paient pas, c’est tout le monde qui ne paie pas. Il y a déjà l’impôt sur le revenu, il y a déjà tous les impôts qu’on paie en plus quand tu gagnes mieux ta vie. C’est quand même censé compenser. »

Lire Aussi  "Il est serein", "Il ne va pas se rabaisser à ça", "on se sert de Gérard Depardieu pour faire du buzz", un célèbre boxeur et ami de l’acteur monte au créneau !

A voir également : « On devine ton entre jambe… » : Julie Ricci (« Secret Story ») choque les internautes avec une tenue jugée assez « minimaliste » !

« Moins tu travailles, moins tu paies »

Pour
le papa de Gianni

(né en 2018) et Giovann (né en 2020), cette pratique pourrait entraîner des conséquences tragiques pour les jeunes générations. « C’est inégal de faire ça parce que les enfants mangent la même chose. Tu leur apprends déjà qu’ils n’auront pas les mêmes choses dans la vie, qu’ils ne vont pas avoir la même chose alors qu’ils mangent la même chose. Soit tu mets gratuit pour tout le monde, soit tu mets des paliers. Zéro euro pour les gens qui ont des petits revenus et 1,5 ou 3 euros pour les autres. Là je paie 7 euros ! », s’est-il indigné.

Et de poursuivre : « À un moment donné, il faut arrêter. Ça veut dire quoi ? Moins tu travailles, moins tu paies de choses et plus on te donne de l’argent de tous les côtés… On n’encourage personne à essayer de s’investir un peu plus dans la société, à essayer de trouver un job, etc. Il y a une génération de gens qui arrive, ils n’ont pas la culture du travail. » Un avis bien tranché qui n’a pas manqué de déchaîner les passions.

V.B

Advertisement

Á La Une