Connect with us

Divertissement

Tout est indécent » : Géraldine Maillet choquée et sans voix après le témoignage de la mère de Jonathann Daval dans « TPMP

Published

on

L’ambiance était tendue ce vendredi soir dans Touche pas à mon poste !
Cyril Hanouna

recevait entre autres Martine Henry et Randall Schwerdorffer, respectivement mère et avocat de Jonathann Daval. Les deux proches étaient présents sur le plateau de l’émission de C8 à la suite de la relaxe pour dénonciations calomnieuses de celui qui a été condamné pour le meurtre de sa femme Alexia. Et cette venue sur le plateau, et les mots qui y ont été prononcés, ont fortement indigné les chroniqueurs présents autour de la table, 
Géraldine Maillet

et Raymond Aabou en tête.

Martine Henry est revenue sur ses visites régulières en prison pour aller à la rencontre de son fils, indiquant qu’ils parlaient de tout et de rien, de ce qu’il se passe à l’extérieur mais qu’elle donnait également des nouvelles de la famille. La mère de famille a surtout évoqué les relations que son fils entretient avec Guy Georges, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour de nombreux meurtres et emprisonné dans le même établissement pénitentiaire que 
Jonathann Daval

Lire Aussi  Rihanna : enceinte de jumeaux ? Gigi Hadid fait une gaffe

: « Pour moi, Guy Georges est un être humain comme un autre, du moment qu’il nous dit bonjour et qu’il parle à mon fils. »

« Votre fils n’est pas un être humain »

Il n’en fallait pas plus à Géraldine Maillet pour que la limite soit dépassée, la chroniqueuse devenant même incapable de participer à la discussion malgré la tentative de Cyril Hanouna : « Je suis choquée par tout ce qu’il se dit. Je ne suis pas à la hauteur de ce débat, je passe mon tour. Je n’arrive pas intellectuellement à me mettre à la hauteur du droit. Je suis limitée intellectuellement pour faire un pas vers vous. J’entends la relaxe. Je suis larguée dans tout ce que vous me dites. Je trouve que tout est indécent », déclare tout de même Géraldine Maillet, désabusée.

Raymond Aabou

 s’est lui montré beaucoup plus tranchant envers la mère de Jonathann Daval. « Vous dites que votre fils est un être humain, pardon pour ce que je vais dire mais pour moi les êtres humains ne font pas ce qu’a fait votre fils. Et Guy Georges est encore moins un être humain. Quand vous me dites qu’il est entre quatre murs, moi je pense qu’il faut qu’il y reste », a ainsi affirmé le chroniqueur.

Lire Aussi  Maddy Burciaga : elle fête le premier anniversaire de son fils, son attitude déplaît aux internautes

Cyril Hanouna et l’avocat 
Randall Schwerdorffer

ont tenté de leur côté d’apaiser la discussion. Le défenseur de Jonathann Daval a assuré « comprendre » la colère de Raymond et Géraldine Maillet, même si selon lui « la loi est dure, mais c’est la loi ». L’animateur de Touche pas à mon poste a lui choisi de défendre Martine Henry, demandant à ce que le public et les chroniqueurs n’oublient pas le lien qui lie une mère à son fils. « Faut pas oublier que c’est sa maman, c’est son fils, je me mets à la place de Martine et je ferai tout pour mon enfant. Elle n’a pas dit qu’elle cautionnait mais c’est compliqué ce qu’elle vit », a ainsi tempéré l’animateur, même si cela ne devrait pas suffire à convaincre ses chroniqueurs.

Advertisement

Á La Une