Connect with us

Divertissement

Anne-Sophie Lapix en danger : la journaliste cible de « Ben Laden »

Published

on


Anne-Sophie Lapix
n’est pas en sécurité. Au cours des derniers mois, son domicile, situé dans le 16e arrondissement de Paris, a en effet été la
cible de voleurs à plusieurs reprises.

 Cette série de cambriolages a d’ailleurs conduit à la mise en examen de cinq hommes, âgés de 17 à 25 ans, pour tentative de vol en bande organisée. Les trois majeurs impliqués ont été écroués à la fin du mois de janvier.

Les faits, survenus dans la nuit du 21 janvier 2024 à Paris, ont pris une tournure particulièrement inquiétante lorsque les suspects ont tenté de séquestrer la présentatrice du journal de France 2. Ces individus, principalement originaires de l’Essonne, sont soupçonnés d’avoir agi sur la base d’une information compromettante : l’adresse de la journaliste circulait sur les réseaux sociaux.

Malgré les efforts des autorités pour démêler cette affaire, le voile de mystère persiste quant à l’origine de la divulgation de l’adresse de la journaliste. Selon les informations du
Parisien

Lire Aussi  Bruce Springsteen malade : il annule ses concerts et dévoile le mal qui l’habite !

,

les suspects, semblent respecter la loi du silence puisqu’aucun d’entre eux n’a accepté de révéler qui leur avait fourni ces informations.

A voir également : Pour sa première à  »C L’Hebdo », Aurélie Casse s’attire les foudres d’Anne-Sophie Lapix et Laurent Delahousse : découvrez pourquoi

 

Un réseau criminel

Nos confrères ont cependant découvert que les malfaiteurs seraient tous en contact au sein d’un groupe Signal, un canal de communication privé, dont le leader se fait appeler « Ben Laden« . Ce dernier jouerait un rôle central en fournissant à ses équipes tous les détails nécessaires pour cambrioler les personnalités.

« Ces malfrats semblent être recrutés de manière aléatoire grâce aux réseaux sociaux. Prêts à tout dans le but de gagner de l’argent, ils sont drivés à distance par des malfaiteurs aguerris. Ces derniers ont accès à des adresses de personnalités. Mais l’omerta règne sur cette délinquance de cité, où tout passe par les réseaux sociaux« , a notamment confié un agent des forces de l’ordre au journal.

Lire Aussi  Victor, le petit fils de Jean-Paul Belmondo fait une gigantesque annonce : une nouvelle vie depuis la Tanzanie !

L’avocat Me Jean-Christophe Tymoczko précise également que les livreurs de colis ou de repas pourraient être impliqués dans cette chasse aux infos. Il recommande donc aux personnalités publiques de rester vigilantes. « Face à une nouvelle forme de délinquance, les personnalités et les gens fortunés doivent se protéger. La première chose à faire, c’est de ne pas donner son nom mais plutôt celui d’une société quand on commande en ligne. Et la seconde est, bien sûr, de ne jamais laisser le livreur entrer dans l’immeuble et encore moins à son domicile ».

Advertisement

Á La Une