Connect with us

Divertissement

Exclu Public : « Elle ne peut pas me saquer », cette chroniqueuse de « TPMP » balance sur Valérie Benaïm

Published

on

Les tensions sont parfois palpables sur le plateau de TPMP. Pour cause… les chroniqueurs n’ont pas toujours la même vision des choses. Par conséquent, les débats peuvent être très animés. Outre les divergences d’opinions, certaines figures de l’émission animée par
Cyril Hanouna

ne peuvent visiblement pas se supporter. C’est en tout cas ce que confiait Béatrice Rosen

ce mardi 16 avril 2024 sur C8. 

Invitée de
Jordan De Luxe
dans Chez Jordan, la comédienne de 46 ans est revenue sur son expérience dans Touche pas à mon poste. L’occasion pour la jolie blonde d’évoquer ses relations avec ValérieBénaïm

. Si elle estime que la journaliste s’est toujours montrée « polie » tout au long de son séjour dans le talk, elle sent en revanche que celle-ci ne peut pas la « saquer ». « Je pense qu’elle me juge« , confiait-elle avant d’ajouter : « Il y a des gens, quand vous n’êtes pas d’accord avec eux, ils ne vous aiment pas ou ils vous détestent. »

Lire Aussi  Éric Antoine demandé en mariage dans "La France a un incroyable talent" : gros baiser pour concrétiser

A voir également : “Pulls, robes, vestes, bijoux dès 5€” : comment Géraldine Maillet et Valérie Benaïm tentent de renflouer leurs caisses !

« On ne peut pas aimer tout le monde »

Malgré cette rivalité, Béatrice Rosen et Valérie Bénaïm n’ont jamais abordé la question. « Je le sais très bien, j’ai surpris des petits trucs. Même notre ami Sasha Elbaz, quand il fait ses petites séquences pendant la pub etc., il a montré des choses… », a précisé l’actrice. Pour autant, elle ne semble pas en vouloir à la chroniqueuse : « Ce n’est pas grave. On ne peut pas aimer tout le monde. Moi, ce n’est pas parce que je n’ai pas les mêmes opinions que les gens que je dois les détester. »

Si Valérie Bénaïm ne s’est pas toujours montrée très accueillante, Béatrice Rosen a tout de même adoré son passage à l’antenne. Au cours de son entretien avec notre confrère, cette dernière a d’ailleurs tenu à souligner la bienveillance de Gilles Verdez et de ses homologues : « Dès le premier jour où j’ai été là-bas, Gilles a été le plus gentil et pourtant je n’ai pas beaucoup d’opinions en commun avec lui. Danielle, je l’adore, Delphine aussi. Ça a été une super expérience. » De touchantes confidences. 

Lire Aussi  Maeva Ghennam : elle se montre au lit en train de boire un biberon
Advertisement

Á La Une