Connect with us

Divertissement

Si on touche à un cheveu d’un Juif ou d’un Palestinien », Pierre Arditi monte au créneau dans « Sept à Huit

Published

on

Il va mieux ! Dans une interview accordée à Audrey Crespo-Mara qui sera diffusée ce dimanche 19 novembre 2023 dans Sept à Huit, Pierre Arditi va donner des nouvelles plus que rassurantes sur son état de santé. Fragilisé il y a quelques semaines par un état asthénique le conduisant à annuler plusieurs représentations de la pièce de théâtre Lapin dans laquelle il donne la réplique à Muriel Robin, le septuagénaire a pu reprendre la scène, et rassure ses fans en apparaissant sur TF1 plus en forme que jamais.

Interrogé sur ses racines juives, Pierre Arditi n’a pu passer outre le conflit israélo-palestinien. L’acteur de 78 ans a donné un avis tranché sur la situation, et a tenu un discours émouvant, en s’opposant en préambule à la politique des Insoumis, et au refus de Jean-Luc Mélenchon de manifester : « Ah non. Je fais partie d’une gauche qui manifeste contre l’antisémitisme ; contre le racisme et l’antisémitisme ». Et de poursuivre, plus dur et catégorique, rappelant que les victimes deux côtés, tant palestiniennes qu’israéliennes, étaient à plaindre : « Si on touche à un cheveu d’un Juif, je serai dans la rue. Mais si on touche à un cheveu d’un Palestinien, pour de mauvaises raisons, moi aussi, je descendrai dans la rue. C’est la même chose. »

Lire Aussi  Maeva Ghennam : maîtresse de Maes ? Le rappeur prend la parole

Son père a échappé de peu à la déportation, mais pas son oncle

Né en 1944, Pierre Arditi est le fils du peintre Georges Arditi et de l’artiste Yvonne Leblicq. Il a grandi entre les racines juives et gréco-espagnoles de son père, et celles chrétiennes et belges de sa mère. Pour autant, Pierre Arditi ne s’estime aujourd’hui ni juif, ni chrétien, et son rapport à la religion est très distant : « Je suis, comme l’aurait dit Raymond Aron, je suis un juif déjudaïsé. C’est-à-dire que je suis athée. Je suis un laïc, et je serai un laïc toute ma vie. Mais j’ai été élevé non pas dans la religion juive, mais dans la culture juive. Mes grands-parents paternels étaient juifs, et ma mère ne l’était pas. Aux yeux de la religion, je ne le suis pas » a-t-il expliqué.

Lire Aussi  Hunter Schafer (Euphoria) dévoile sa poitrine sur le tapis rouge : son look pour la soirée Vanity Fair 2023 divise la toile

Évoquant l’épisode de la rafle de 1940, Pierre Arditi a révélé que sa famille a été fortement touchée, et que son père, alors âgé de 26 ans, a échappé de peu à la déportation : « Il est passé au traviole d’extrême justesse. Il a failli y avoir droit. L’un des frères de mon père est mort en déportation. Il y a le nom des hommes d’une partie de ma famille à l’Yad Vashem, en Israël » a expliqué le comédien.

Advertisement

Á La Une