Connect with us

Divertissement

Pierre Palmade responsable d’un accident de la route : les nouvelles ne sont pas bonnes concernant l’une de ses victimes

Published

on

Le 10 février 2023, Pierre Palmade a été l’auteur d’un terrible accident

sous l’effet de drogues en Seine-et-Marne, sur la commune de Villiers-en-Bière.
Une collision

qui a entraîné de graves blessures pour
les passagers du véhicule percuté

qui comprenait un enfant, une femme enceinte, et le conducteur. Suite au choc, le conducteur reste handicapé après avoir été hospitalisé pendant cinq mois. Le fils de celui-ci âgé de seulement sept ans, a eu la mâchoire broyée et la peau déchirée, ainsi que le crâne fissuré et deux lésions cérébrales.

Mila, belle-soeur du conducteur, a vécu un drame tout aussi terrible si ce n’est plus. Enceinte de 6 mois, après un long combat, elle devait entrer dans son septième mois
lorsque Pierre Palmade a percuté la voiture

dans laquelle elle se trouvait. La fille qu’elle attendait a été déclarée morte à 22h51 après une césarienne et plus d’une demi-heure de tentatives de réanimation comme l’ont rappelé nos confrères de
Closer

Lire Aussi  "C’est jubilatoire" : Maïtena Biraben se lâche sur Twitter, cette séquence gênante où Pascal Praud évoque les origines des plus grands joueurs de football français…

. Mais la petite Solin-Hazal qui devait pointer le bout de son nez le 14 mai 2023 serait en réalité décédée in utero à cause d’une hémorragie causée par l’accident.

A voir également : Placé sous contrôle judiciaire en Nouvelle-Aquitaine, Pierre Palmade a exceptionnellement rejoint Paris

Mila, la victime de Pierre Palmade, hantée par les images de son bébé

Aujourd’hui, Mila n’a bien évidemment pas tourné la page. Anéantie depuis cette perte tragique et la violence du choc, elle souffre physiquement mais surtout mentalement. Selon les informations de Closer, elle serait dans « un état de profonde détresse psychique ». Ancienne auxiliaire de vie scolaire, elle serait aujourd’hui dans l’incapacité de travailler auprès des enfants.

Obligée de suivre un traitement d’antidépresseurs et d’anxiolytiques pour dormir, elle ne parviendrait pas à reprendre une vie sociale et fréquenter ses amis toujours selon nos confrères. Idem pour ses proches ou même mener une simple discussion. Aujourd’hui, elle serait hantée par les images de l’accident et surtout, par la dépouille de son bébé perdue cette nuit du 10 février 2023.

Lire Aussi  Michel Sardou trouve que Michel Fugain "chante mal" : leur amitié vole en éclats

R.F

Advertisement

Á La Une