Connect with us

Divertissement

Star Academy : la production contrainte à prendre des sanctions après la finale

Published

on

Une polémique est venue entacher le Prime de la finale de la Star Academy. La production du groupe TF1 va prendre des sanctions après avoir mené une enquête. On vous dévoile tout !

Ce samedi 3 février a eu lieu la grande finale de la Star Academy. Après des mois de compétition acharnée, les candidats Julien et Pierre ont livré de magnifiques performances pendant le Prime. Il faut dire que le niveau était élevé. Et les treize candidats se sont tous retrouvés pour interpréter « Famille« , un titre phare de Jean-Jacques Goldman.

Cette dernière collégiale a même arraché quelques larmes au directeur de la promotion Michael Goldman (qui serait en couple avec Lucie Bernardoni). L’émotion était bel et bien au rendez-vous, même si il y a eu quelques faux pas pendant le Prime. Au-delà de la performance vocale de Julien, qui s’est lancé le défi de réussir à chanter sans faire de fausse note, une polémique est venue entacher cette finale.

La finale de la Star Academy ternie par l’émergence d’une polémique

Après des semaines de compétition, l’aventure Star Academy a pris fin le 3 février dernier. Alors qu’ils étaient treize au départ, c’est Pierre qui a remporté cette onzième édition. Tout était réuni pour que les téléspectateurs passent un agréable moment. Tout d’abord, le Prime a réuni des invités prestigieux. Patrick Bruel n’a pas cassé sa voix en partageant un moment avec les finalistes. Et Julien a de nouveau tenté d’interpréter « Le Temps des Cathédrales«  sans faire de fausse note.

Lire Aussi  Nabilla : enceinte de son troisième enfant ? Elle répond

Malgré la présence de Vitaa, Dadju, Tayc, c’est un tableau avec Patrick Fiori qui a déclenché une polémique sans précédent. En effet, un détail a suscité l’indignation de certains internautes. Alors que la star corse a partagé un duo avec Julien sur son tube « Que tu reviennes » la mise en scène a déclenché une vive polémique. Dans ce tableau, deux danseuses en arrière-plan se promènent un journal à la main. Le problème ? Il s’agit du journal Rivarol, un journal d’extrême droite réputé pour ses positions nationalistes, racistes, antisémites, négationnistes, et homophobes.

Le groupe TF1 contraint à prendre des sanctions sévères

Cet extrait de la finale a été dénoncé sur X (anciennement Twitter) par Tristan Mendès-France, spécialiste de l’extrémisme en ligne. L’essayiste et réalisateur français précise que les exemplaires apparus à l’antenne datent du 31 janvier 2024. Fondé en 1951, l’hebdomadaire d’extrême droite Rivarol est une publication phare de l’extrême droite française, condamnée pour antisémitisme et racisme en France. À ce titre, plusieurs grandes enseignes comme Carrefour ont cessé de le vendre.

Lire Aussi  Giuseppa : elle s’exprime sur le prénom qu’elle souhaitait donner initialement à sa fille

Face à la polémique qui a vite pris une grande ampleur, la société Endemol France qui produit la Star Academy, a présenté des excuses, dimanche 3 février sur X :

Nous regrettons et condamnons fermement qu’un journal de propagande, en totale opposition avec les valeurs de la Star Academy soit apparu dans un tableau hier soir lors de la finale. Nous sommes en train d’enquêter pour comprendre comment celui-ci a été mis au cours de l’émission.

De plus, la société de production affirme que des sanctions nécessaires seront prises en conséquence. Pour finir, Endemol présente ses excuses aux téléspectateurs, aux artistes et aux élèves.

Attendons d’avoir le fin mot de l’histoire…

The post Star Academy : la production contrainte à prendre des sanctions après la finale appeared first on Officielles.

Lire Aussi  Benjamin Samat : sur le point d’annuler son combat avec Dylan Thiry ? Il s’est pris un ‘KO’

Advertisement

Á La Une